Quels sont les deux miracles reconnus à Mère Teresa ?

DirectLCI
MIRACULÉS - C’est notamment grâce à deux guérisons miraculeuses que Mère Teresa a pu être déclarée sainte dimanche 4 septembre à Rome par le pape François. Quels sont ces deux miracles ? Réponse.

Sur la place Saint-Pierre de Rome pleine à craquer, Mère Teresa a été déclarée sainte dimanche 4 septembre par le pape François lors d'une messe de canonisation célébrée près de 19 ans après la mort de la religieuse.


Afin d’être lancé, le rituel catholique de la canonisation nécessite que deux miracles soient attribués au futur saint. Pour celle qui est restée pour beaucoup une icône à Calcutta, il s’agit de deux guérisons miraculeuses, toutes deux accomplies post-mortem, l’une pour une Indienne en 1998, l’autre pour un Brésilien en 2008. 

Le 5 septembre 1998, jour du premier anniversaire de la mort de Mère Teresa, Monica Besra lutte depuis quelque temps déjà contre une tumeur ovarienne. Exténuée, cette Indienne, qui dit avoir aujourd'hui 50 ans, est alitée dans un centre des Missionnaires de la Charité, l'ordre fondé par la religieuse d'origine albanaise.


"Deux sœurs m'ont transportée à l'église car j'étais trop faible pour me lever ou marcher par moi-même", raconte la miraculée. Aussitôt entrée, "une lumière aveuglante, divine, est sortie de la photo de Mère (Teresa) et m'a enveloppée. J'ai clos mes yeux, je n'arrivais pas à comprendre ce qu'il se passait. C'était indescriptible".

Je me suis levée du lit en me sentant si légère et si bien Monica Besra, première miraculée de Mère Teresa

Deux nonnes placent alors sur son estomac un petit médaillon en aluminium béni par la célèbre missionnaire. Quelques heures plus tard, relate cette mère de cinq enfants, elle se réveille, se lève et va seule aux toilettes, un trajet normalement trop douloureux sans aide extérieure. 


"Je me suis levée du lit en me sentant si légère et si bien. J'ai regardé en bas et vu que le gonflement avait disparu. Je ne parvenais pas à y croire. J'ai touché cet endroit, ai appuyé dessus, pincé. C'était vraiment parti. Je n'étais pas en train de rêver."    


A noter que ce récit soulève depuis longtemps un certain scepticisme et que l’interprétation des faits est largement contestée. Des médecins l'ayant soignée ont en effet déclaré qu'il n'y avait nul miracle et que sa tumeur, qui n'était qu'à un stade précoce de développement, avait simplement répondu au traitement médical.

Le second miracle remonte à 2008 au Brésil. Cette année-là, alors que sa santé faiblit depuis quelques mois, Marcilio Haddad Andrino découvre par l’intermédiaire des médecins qu’il a des abcès au cerveau. 


Cet ingénieur aujourd’hui âgé d’une quarantaine d’années, se met alors à prier Mère Teresa sur les conseils d’une collègue de sa femme, rapporte le site internet de Radio Vatican, qui précise que Marcilio s’applique également des reliques de la religieuse sur la tête.

Mère Teresa prenait soin de tout le monde sans aucune distinction Marcilio Haddad Andrino, second miraculé de Mère Teresa

Mais le 9 décembre, son état se dégrade. Une opération est programmée pour la fin d’après-midi. Tandis que Marcilio se trouve sur la table d’opération, les médecins le trouvent alors "inexplicablement éveillé et sans douleur", raconte le père Brian Kolodiejchuk, postulateur (prêtre chargé de poursuivre une canonisation devant le tribunal ecclésiastique, ndlr) de la cause de Mère Teresa, dans des propos rapportés par le Washington Post


"Fernanda et moi sommes des gens normaux", a déclaré Marcili Haddad Andrino vendredi à Rome, au cours d’une conférence de presse en marge de la canonisation. "Dieu n'a pas choisi à qui envoyer sa miséricorde, tout comme Mère Teresa, qui prenait soin de tout le monde sans aucune distinction."


Cette seconde guérison miraculeuse a été attribuée à la prix Nobel de la paix en décembre 2015 par le pape François, ouvrant ainsi la voie à sa canonisation.

En vidéo

Mère Teresa : portrait d'une femme qui a consacré sa vie aux plus pauvres

En vidéo

Canonisation de Mère Teresa de Calcutta : entre fleurs et prières

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter