Qui est Angus Deaton, le prix Nobel d'Economie 2015 ?

Qui est Angus Deaton, le prix Nobel d'Economie 2015 ?

International
DirectLCI
LAUREAT - L'Américano-Britannique, Angus Deaton, a remporté ce lundi le prix Nobel d'économie pour ses recherches sur la consommation, en particulier celles des pauvres. Tout au long de sa carrière, l'économiste s'est notamment penché sur cette question : l'argent fait-il le bonheur ?

C'est un Nobel particulièrement en lien avec la société, surtout en ces temps de crise. L'Américano-Britannique Angus Deaton a remporté ce lundi le prix Nobel d'économie pour ses recherches sur la consommation, en particulier celles des pauvres.

Ce professeur de 69 ans, né en Ecosse et qui travaille à l'université de Princeton aux États-Unis, a été primé "pour son analyse de la consommation, de la pauvreté et du bien-être", a indiqué le jury suédois. Angus Deaton s'est en particulier posé trois questions : comment les consommateurs répartissent-ils leurs dépenses ? Combien, dans une société, est consommé et épargné ? Et enfin, comment mesurer le bien-être individuel ?

Deaton avait calculé le revenu du bonheur

Ces questions ont poussé l'économiste à une analyse fine de "problèmes comme la relation entre le revenu et la quantité de calories consommées, et l'ampleur de la discrimination entre les sexes au sein de la famille", détaille l'Académie royale des sciences. Qui estime qu'"en liant des choix individuels précis et des conséquences collectives, sa recherche a contribué à transformer les champs de la microéconomie, de la macroéconomie et de l'économie du développement".

Concrètement, par exemple, Angus Deaton avait publié en 2010 une étude avec le prix Nobel d'Economie 2002, Daniel Kahneman, portant sur le rapport entre l'argent et le bonheur. En se plongeant dans les statistiques d'un organisme de sondage évaluant le bien-être de 450.000 Américains, les deux chercheurs étaient parvenus à calculer le niveau de revenu auquel l'argent rendait heureux : très précisément 75.000 dollars par an et par ménage, soit 55.000 euros. En-dessous, avaient-ils constaté, les sondés ne sont pas satisfaits ("L’argent ne fait pas le bonheur des pauvres", disait Coluche). Mais au-dessus, avaient-ils également découvert, le moral des sondés patine.

Promouvoir le bien-être et réduire la pauvreté

"Pour élaborer des politiques économiques qui promeuvent le bien-être et réduisent la pauvreté, nous devons d'abord comprendre les choix de consommation individuels. Plus que quiconque, Angus Deaton a amélioré cette compréhension", souligne aujourd'hui le comité qui a primé ses travaux.

Le prix d'économie est le dernier de la saison des Nobel, marquée cette année par le couronnement de la Bélarusse Svetlana Alexievitch en littérature et, pour la paix, du quartette d'organisations qui a permis de sauver la transition démocratique en Tunisie. En économie, Angus Deaton succède au Français Jean Tirole , qui avait été primé pour son analyse de la régulation des marchés. Souhaitons-lui de garder le moral, car la somme qu'il empoche avec son prix se monte bien au-delà de son estimation du revenu du bonheur : 860.000 euros.

A LIRE AUSSI

>>
Prix Nobel de la paix 2015 : la Tunisie honorée
>>
De qui est composé le quartet tunisien qui a remporté le Nobel de la Paix? >> Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature, a été victime d'un petit canular

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter