Qui est Candace Owens, l'ultra-conservatrice américaine qui intervient à la convention de la droite auprès de Marion Maréchal ?

International

DROITE - C'est la première fois qu'elle intervient en France. Une jeune Américaine de 30 ans est, avec Marion Maréchal, l'invitée d'honneur de la convention de la droite qui se déroule ce samedi à Paris. Anti-avortement, ultraconservatrice... qui est Candace Owens, dont Donald Trump espère qu’elle lui fera gagner le vote des afro-américains en 2020 ?

Comme Marion Maréchal, elle est née en 1989. Comme la nièce Marine Le Pen, elle incarne le renouveau de la droite. Aux Etats-Unis, Candace Owens diffuse sur les plateaux de Fox News et sur sa chaîne YouTube ses idées ultraconservatrices - elle est anti-avortement et défend le port d'armes - et défend ardemment le président Donald Trump.

Pour 2020, ce dernier compte d'ailleurs sur la trentenaire pour amener à lui le vote des Afro-américains. Car Candace Owens est l'apôtre du "Blexit", contraction de "black" et "exit". Selon elle, les noirs américains doivent se défaire du parti démocrate, qui les maintient dans une position victimaire. Elle vient de sortir un livre à ce sujet, intitulé Blackout. Elle en fait la promotion sur son compte Twitter aux 1,7 millions d'abonnés et le présente comme "le livre que les démocrates ne veulent pas que les minorités lisent. Blackout : comment l’Amérique noire peut s’évader à nouveau de la plantation démocrate". 

Lire aussi

Des études de journalisme et un déclic politique en 2016

Celle qui a soutenu Donald Trump en 2016 a grandi à Stamford, dans la banlieue nord de New York, dans un milieu aisé. Mais avant la dernière élection présidentielle elle ne s'intéressait pas du tout à la politique. Elle avait fait des études de journalisme et travaillé pour le magazine de mode Vogue. Mais Candace Owens est scandalisée par la façon dont les médias traitent Donald Trump au cours de sa campagne. "La manière vicieuse dont les médias ont attaqué Donald Trump a été un déclic" a-t-elle déclaré au Parisien. "Il n'avait jamais été accusé de racisme avant de postuler à la Maison-Blanche. Il m'est devenu évident que le racisme était utilisé pour manipuler le vote des Noirs." Elle affiche ses convictions conservatrices sur YouTube en 2017.

Elle est rapidement repérée et recrutée par un mouvement de jeunesse trumpiste, et parcours le pays pour diffuser ses idées. En avril 2018 à Los Angeles, elle compare les membres du mouvement anti-raciste Black Lives Matter à "une bande de gamins chouineurs qui font semblant d'être opprimés". Cela lui vaut l'approbation du chanteur Kanye West. "J'adore la manière dont Candace Owens pense" poste-t-il sur Twitter.

Un exemple pour les suprémacistes blancs

Il y a quelques jours au Congrès américain, Candace Owens a déclaré que le suprémacisme blanc et le nationalisme blanc n'étaient pas vraiment des problèmes pour les minorités américaines, à l'inverse du manque d'éducation, de la pauvreté, de l'immigration clandestine ou des attaques contre la masculinité. Brenton Tarrant, terroriste australien d'extrême-droite qui avait tué 51 personnes en avril 2019 dans deux mosquées de Christchurch (Nouvelle-Zélande), avait cité Candace Owens comme l'une de ses inspiratrices.  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter