Qui est François Zimeray, l'ambassadeur de France au cœur des attaques de Copenhague ?

Qui est François Zimeray, l'ambassadeur de France au cœur des attaques de Copenhague ?

International
DirectLCI
PORTRAIT – L'ambassadeur de France au Danemark, François Zimeray, a échappé samedi après-midi à l'attaque contre un centre culturel à Copenhague. Encore sous le choc des attentats, cet homme de terrain, proche de Laurent Fabius, prépare désormais la visite sur place du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Au cœur des événements de Copenhague, il en est devenu l'un des principaux témoins dans la presse française. L'ambassadeur de France dans la capitale danoise, François Zimeray, raconte dans Le JDD , Le Monde ou sur Europe 1 le "moment d'intensité et de terreur" qu'il a vécu lors de la première fusillade au centre culturel Krudttønden - "la même chose qu'à Charlie Hebdo" - , dont il a failli être victime. "Still alive in the room" (toujours vivant dans la pièce), avait tweeté peu après l'attaque celui qui était l'invité d'honneur de cette réunion sur le blasphème et la liberté d'expression.

Un homme d'action
Si le grand public ne le découvre qu'aujourd'hui, François Zimeray est un diplomate chevronné. Celui qui doit désormais préparer la visite sur place dimanche du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'est illustré dans le passé comme homme de terrain et d'engagement. Socialiste nommé sous Nicolas Sarkozy "ambassadeur pour les droits de l'homme" - Le Figaro le présentait en 2010 comme "l'oublié de l'ouverture" -, cet homme de 53 ans a mené des dizaines de missions, de l'Irak à a Libye, devenant ainsi en 2009 le premier diplomate français à se rendre en Tchétchénie depuis dix ans. "C'est un esprit rigoureux et sincère, totalement indépendant, qui ne s'engage pas en demi-teinte", disait de lui Bernard Cazeneuve dans le même article du Figaro.

LIRE AUSSI
>>
PHOTOS - Danemark : les attaques de Copenhague en images
>>
Lars Vilks : un dessinateur menacé depuis longtemps

François Zimeray connaît bien l'actuel ministre de l'Intérieur et ancien maire Cherbourg, de même que celui des Affaires étrangères Laurent Fabius, son mentor. Tous trois ont été élus de Normandie, l'ambassadeur de France au Danemark - un poste qu'il occupe depuis fin 2013 - ayant été auparavant maire du Petit-Quevilly et président de la Communauté de l'agglomération de Rouen dans les années 1990. Cet avocat, qui dès l'âge de 17 ans avait fondé une association d'aide aux réfugiés du génocide cambodgien, ou qui s'est mobilisé pour le Darfour à partir de 2006, a aussi été député européen de 1999 à 2004 (il a ensuite été "écarté par le PS pour son militantisme antipalestinien quasi obsessionnel", selon un article de Libération de 2007 ). Un CV riche et une expérience précieuse au moment d'affronter l'épreuve de Copenhague.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter