Qui est Nadia Murad, ancienne esclave sexuelle de Daech et lauréate du prix Vaclav Havel ?

Qui est Nadia Murad, ancienne esclave sexuelle de Daech et lauréate du prix Vaclav Havel ?

COURAGE – Lauréate du prix Vaclav Havel et nommée mardi parmi les finalistes du prix Sakharov, Nadia Murad, 23 ans, revient de loin : il y a à peine deux ans, la jeune Irakienne issue de la communauté yézidie était encore l’une des nombreuses esclaves sexuelles de Daech. LCI vous présente cette femme à la détermination hors norme.

Elle est passée de l’enfer à la lumière. Nadia Murad Basee Taha, 23 ans, connaît une fin d’année 2016 faste. Lauréate lundi du prix des droits de l’Homme Vaclav Havel du Conseil de l’Europe, nommée parmi les finalistes du prix Sakharov du Parlement européen mardi, cette jeune Irakienne issue de la communauté yézidie revient pourtant de loin. 

Il y a à peine deux ans, elle était encore l’une des nombreuses esclaves sexuelles de Daech. Après trois mois de calvaire, elle avait réussi à prendre la fuite et à quitter l’Irak.

Persécutée en tant que femme et en tant que yézidie

C’est en août 2014 que Nadia Murad est enlevée dans son village de Kocho, près de Sinjar (nord de l'Irak). Emmenée à Mossoul, ville contrôlée par Daech, elle est alors soumise à des viols collectifs. Forcée à renier sa foi yézidie, religion ancestrale à laquelle adhèrent plus d'un demi-million de personnes vivant dans la zone du Kurdistan irakien, elle est vendue à plusieurs reprises comme esclave sexuelle.

Et c’est en passant dans les mains d’un nouveau bourreau qu’elle réussit finalement à s’échapper, après plusieurs tentatives infructueuses. Recueillie par des militants anti-Daech à Mossoul, elle est finalement exfiltrée vers Stuttgart en Allemagne, où son supplice s’achève enfin.

Le monde libre ne réagit pas- Nadia Murad, prix Vaclav Havel 2016

Nommée en septembre ambassadrice des Nations unies par Ban Ki-Moon, Nadia Murad parcourt le monde depuis un an pour dénoncer les atrocités commises par le groupe terroriste contre les Yézidis. Avec son avocate Amal Clooney, la jeune femme s’est promis de traîner les djihadistes en justice.

Lundi, la jeune femme a dédié son prix à toutes les femmes enlevées et opprimées par Daech. Elle a aussi évoqué le sort des quelque 12.000 Yézidis victimes des persécutions du groupe djihadiste, un "génocide" selon elle.

"Ma grande crainte est que, une fois l'(organisation terroriste) Etat islamique vaincu(e), les militants, les terroristes ne rasent leur barbe et ne se fondent dans la foule comme si rien ne s'était passé", a-t-elle expliqué la voix émue, appelant à la création d’un tribunal international pour juger les crimes commis en Irak et en Syrie. "On ne peut pas laisser faire ça", a-t-elle souligné. "Le monde libre ne réagit pas."

VIDÉO - Leur communauté est massacrée par Daech, des Yézidis témoignent :

En vidéo

DOCUMENT TF1. Les Yézidis massacrés par Daech, un rescapé témoigne

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la mairie de Paris va proposer un confinement pour trois semaines

L'exécutif change de ton : ce que va annoncer Jean Castex à 18h

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

CARTE - Covid-19 : la liste des 20 départements sous "surveillance renforcée", mesures possibles le 6 mars

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Lire et commenter