Il a prêté serment : qui est Pedro Sanchez, le socialiste qui a renversé Mariano Rajoy ?

DirectLCI
ESPAGNE – Les députés espagnols ont adopté la motion de censure contre Mariano Rajoy, qui quitte donc le pouvoir. C’est le socialiste Pedro Sanchez qui va désormais diriger le gouvernement espagnol. Il a prêté serment samedi 2 juin. Surnommé "El Guapo" (Le beau gosse), il espère faire voter des mesures sociales visant à augmenter les salaires et retraites.

A 46 ans, le socialiste Pedro Sanchez succède à Mariano Rajoy. Le Premier ministre espagnol a été contraint à la démission après la motion de censure déposée par le PSOE et adoptée vendredi 1er juin par le Parlement. Avec seulement 84 députés à la chambre, les socialistes ont été contraints de pactiser avec Podemos, les séparatistes catalans et les nationalistes basques pour renverser Mariano Rajoy. Une alliance presque contre-nature qui vaut déjà à cette nouvelle majorité le surnom de "majorité Frankenstein". Pedro Sanchez a prêté serment samedi 2 juin devant le roi Felipe VI au palais de la Zarzuela, dans la banlieue  nord-ouest de Madrid.


Le retour au pouvoir du PSOE avec à sa tête Pedro Sanchez tient presque du miracle tant les socialistes étaient en perte de vitesse ces dernières années. Mais la condamnation du Parti populaire de Mariano Rajoy dans un procès retentissant pour corruption a permis à Pedro Sanchez de se refaire une santé politique.

Une carrière en dents de scie

Propulsé en 2014 à la tête du PSOE, il termine derrière Mariano Rajoy lors des élections de décembre 2015. Dans le contexte de paralysie politique qui s'en suit, il tente en vain de former un gouvernement avec l'appui de Ciudadanos et de Podemos. De nouvelles élections sont finalement convoquées en juin 2016 et le PSOE dégringole à nouveau, enregistrant son pire score depuis le rétablissement la démocratie en 1977.


Pedro Sanchez est alors évincé par les dirigeants du PSOE, qui le jugent responsable de ce naufrage électoral. Mais celui que les Espagnols surnomment "el guapo" (le beau gosse) n’a pas dit son dernier mot. En mai 2017, il est revient par la grande porte, auréolé de sa victoire lors du 39e congrès du PSOE après avoir fait campagne en voiture dans toute l'Espagne.

Sa priorité : augmenter les salaires et les retraites des Espagnols

Il a commencé sa carrière politique comme conseiller municipal à Madrid (2004-2009). Puis il devient député en 2009, sans passer par la case élection car il profite de la démission du titulaire du siège. Né en février 1972 à Madrid, Pedro Sanchez a grandi dans une famille aisée. Son père était entrepreneur et sa mère fonctionnaire. Il a étudié l'économie à Madrid puis à Bruxelles.


Désormais à la tête du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez espère dans un premier temps faire voter des mesures sociales visant à augmenter les salaires et retraites afin de renforcer la cote de popularité du PSOE. Et seulement dans un second temps, il devrait appeler à des élections législatives anticipées.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter