Qui est Robert Godwin Sr, l’homme tué à Cleveland en direct sur Facebook ?

International
DirectLCI
PORTRAIT – Il est mort en direct, sur Facebook. Robert Godwin Sr, 74 ans, a été assassiné dimanche à Cleveland. La police recherche toujours activement son meurtrier présumé, Steve Stephens.

"Joyeuses Pâques." Ce sont les derniers mots, prononcés par un de ses fils, entendus par  Robert Godwin Sr avant de croiser la route de Steve Stephens. Lequel a été identifié comme l’homme qui l’a abattu, dimanche à Cleveland, d’un tir de pistolet, en tenant un téléphone à la main pour diffuser son forfait en direct sur Facebook. Un meurtre qui a d’autant plus mis les États-Unis en émoi que la victime était âgée de 74 ans et a été tuée sans le moindre mobile, ayant été choisie au hasard.

Robert Godwin Sr a travaillé quasiment toute sa vie dans une fonderie, avant de prendre sa retraite. Il était le père de neuf enfants et le grand-père de 14 petits-enfants. Son passe-temps favori était la pêche, mais on le voyait plus souvent un sac plastique à la main, collectant de l’aluminium en ramassant des canettes vides jonchant le sol. C’était précisément ce qu’il faisait, dimanche  tandis qu’il rentrait chez lui à pied après un repas de famille, à l’occasion du week-end pascal.

En vidéo

Cleveland : chasse à l'homme après un meurtre diffusé en direct sur Facebook

"Avant de partir, il nous a serrés dans ses bras, ma femme et moi, et nous a dit ‘à la prochaine’... C’est irréel. Mon père était quelqu’un de bien, qui vous aurait donné le t-shirt qu’il portait. J’ai l’impression que mon cœur va s’arrêter de battre", a confié l’un de ses fils, Robert Godwin Jr, âgé de 48 ans, au Cleveland Plain Dealer. Pour lui, comme pour les autres membres de la famille, qui n’ont pas osé regarder la vidéo, ni même lire aucun article, la mort du patriarche n’a aucun sens. Et de fait, la mère de Steve Stephens croit savoir que son fils tue des gens au hasard parce qu’il est "en colère contre une ex-petite amie".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter