Qui sont les suspects identifiés depuis les attentats de Bruxelles ?

International

TERRORISME - Les enquêtes sur les attentats de Bruxelles, de Paris ainsi que sur plusieurs projets terroristes se poursuivent avec des ramifications européennes. Qui sont les suspects identifiés depuis les attaques belges ? Metronews fait le point.

ATTENTATS DE BRUXELLES

Ibrahim El Bakraoui
Ibrahim El Bakraoui, 29 ans, s'est fait exploser à l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem. En 2010, il avait été condamné à neuf ans de prison pour avoir ouvert le feu avec une kalachnikov sur des policiers au cours d’un braquage avant d'être libéré sous condition en 2014. Selon l'AFP, il aurait ensuite rallié l'Etat islamique en Syrie ou en Irak. Ankara assure qu'en juin 2015, il est arrêté par la Turquie près de la frontière syrienne, avant d'être expulsé vers la Belgique sans y être inquiété.

Khalid El Bakraoui 
Le frère cadet d'Ibrahim, Khalid, 27 ans, s'est fait exploser à la station de métro Maelbeek. Fiché pour terrorisme par Interpol, il aurait également loué sous un faux nom une planque à Charleroi qui avait servi de base arrière au commando des attentats de Paris ainsi que l’appartement de Forest, où Salah Abdeslam avait trouvé refuge avant son arrestation. En 2011, il a été condamné à cinq ans de prison pour des car-jackings. 

EN SAVOIR + >>  Qui sont les frères El-Bakraoui ?

Najim Laachraoui
Ce Belge de 24 ans s'est fait exploser à l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem. Il est également soupçonné d'être l'artificier des attentats de Paris, des traces ADN ayant été découvertes sur des explosifs utilisés au Bataclan et au Stade de France. Laachraoui, né au Maroc, a grandi à Bruxelles où il a fréquenté pendant six ans un lycée catholique. En 2009, il obtient son diplôme en électronique et en 2013, part en Syrie parmi les premiers "contingents" de djihadistes venus d'Europe, au sein du groupe Etat islamique. En septembre, il est contrôlé par la police sous une fausse identité, dans une voiture conduite par Salah Abdeslam. 

EN SAVOIR + >> Les connexions entre les attentats de Paris et de Bruxelles 

Mohamed Abrini 
La justice belge a confirmé que Mohamed Abrini est bien l'homme au chapeau, qui apparaît sur la droite de la photo de l'aéroport de Bruxelles. On le voit en train de pousser son bagage sur un chariot. L'homme, qui était déjà recherché par la France après les attentats de Paris, a été arrêté vendredi 8 avril. Son rôle exact dans les attentats de Paris et Bruxelles n'est pas encore connu. 

EN SAVOIR + >> Abrini est bien "l'homme au chapeau"

Osama K.
Plus connu sous le nom de Naïm el Hamed, Osama K. (Krayem selon certains médias belges) est le deuxième terroriste du métro de Bruxelles. Les images de vidéosurveillance le montrait s'adresser à Khalid El Bakraoui, le kamikaze du métro. Il a été arrêté vendredi 8 avril, en même temps que Mohamed Abrini.

EN SAVOIR + >>  Qui est Osama K., le deuxième homme du métro Maelbeek

Fayçal Cheffou
Un temps soupçonné d'être l'homme au chapeau, Fayçal Cheffou n'est pas le troisième individu sur la photo de l'aéroport. Il reste néanmoins inculpé dans l'enquête sur les attentats en Belgique mais a depuis été remis en liberté. Sur Internet, l'homme se présente comme un" journaliste indépendant". En 2015, le bourgmestre de Bruxelles Yves Mayeur l'avait signalé, selon Le Soir, aux autorités judiciaires à plusieurs reprises avant de prendre un arrêté lui interdisant l'accès à un parc qui accueillait des demandeurs d'asile. Certains élus le soupçonnant de vouloir recruter des candidats au djihad sous couvert de mission humanitaire. 

 EN SAVOIR + > Fayçal Cheffou n'est  pas l'homme au chapeau

COMPLICITES 

Djamal Eddine Ouali
Cet Algérien a été arrêté samedi, en Italie, dans le cadre des réseaux terroristes de Belgique et France. Il est soupçonné d'avoir fabriqué de "faux documents d'identité ayant été utilisés par certains des auteurs présumés", notamment Salah Abdeslam ainsi que Najim Laachraoui. Il devrait être extradé prochainement en Belgique. 

EN SAVOIR + >>   Djamal Eddine Ouali, arrêté en Italie

OPERATION D'ARGENTEUIL 

Reda Kriket 
Il est soupçonné d'avoir fomenté un projet d'attentat en France. Un arsenal de guerre, 5 kalachnikovs, 105 g de TATP, substance prisée des djihadistes du groupe Etat Islamique, mais aussi deux bidons de 10 et 15 litres contenant de l'acide, de l'eau oxygénée et de l'acétone - ont notamment été découverts dans sa planque d'Argenteuil. L'an dernier, le suspect de 34 ans avait été condamné par contumace en Belgique dans le procès d'une filière djihadiste vers la Syrie, dont l'un des principaux accusés n'était autre qu'Abdelhamid Abaaoud, figure des djihadistes francophones de l'Etat islamique et un des organisateurs présumés des attentats de Paris. Il a livré aux enquêteurs des explications incohérentes sur les armes retrouvées et s'est défendu de tout projet terroriste. 

EN SAVOIR + >> Qui est Reda Kriket, le premier suspect interpellé ?  

Anis Bahri
Né à Montreuil et domicilié dans le département du Val-de-Marne limitrophe de Paris, ce Français de 32 ans a été arrêté à Rotterdam. Il est soupçonné d'avoir été mandaté par le groupe Etat Islamique pour commettre un attentat en France aux côtés de Reda Kriket. Les deux hommes pourraient être partis en Syrie fin 2014-début 2015.

EN SAVOIR + >> Arrestation d'un Français à Rotterdam 

Abderamane Ameuroud
Interpellé à Schaerbeek, une commune de Bruxelles, et immédiatement placé en garde à vue, ce ressortissant algérien est soupçonné d'être en lien avec Reda Kriket. Il avait été condamné en 2005 en France à sept ans de prison et une interdiction définitive du territoire français pour soutien logistique aux assassins du commandant Massoud en Afghanistan en 2001.

EN SAVOIR + >> Qui est Abderamane Ameuroud ?

LES AUTRES ARRESTATIONS

Dans le cadre de ses opérations anti-terroristes, la police belge a arrêté plusieurs autres personnes dont les identités et les méfaits n'ont pas encore été précisés. Inculpés pour "participation aux activités d'un groupe terroriste", Yassine A., Mohamed B. et Aboubaker O. ont été écroués, mais pour l'heure, aucun lien n'a été confirmé avec les attentats de Bruxelles. La RTBF affirme que ces inculpations ne seraient pas en lien avec les attentats de Bruxelles ni ceux de Paris, ni même avec l'enquête sur Reda Kriket, soupçonné de préparer un attentat en France.

Hervé B.M., un Rawandais de 25 ans a été arrêtés en même temps que Osama K. Un certain Bilal E. M. (El Makhoukhi, selon une source proche du dossier) a aussi été interpellé sans que son rôle présumé dans les attentats ne soit défini.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter