Ramallah : des tireurs israéliens s'infiltrent parmi les lanceurs de pierre et ouvrent le feu

International
CONFLIT - Trois Palestiniens ont été blessés mercredi, dont un très grièvement, par des tireurs qui s'étaient infiltrés parmi les jeteurs de pierre et ont ensuite été rejoints par des soldats israéliens, lors de heurts à Ramallah. La scène, filmée, est impressionnante.

Ils sont juifs, Arabes israéliens, Druzes ou bédouins, parlent arabe comme les Palestiniens et leur ressemblent physiquement. Leur nom ? "Moustaaribine", qui signifie littéralement "ceux qui se déguisent en Arabes" afin de s’infiltrer dans les manifestations palestiniennes pour procéder à des arrestations. Dernier exemple en date ce mercredi, à Ramallah (Cisjordanie).

Trois Palestiniens ont en effet été blessés, dont un très grièvement, par des tireurs qui s'étaient infiltrés parmi les jeteurs de pierre et ont ensuite été rejoints par des soldats israéliens. Une scène surréaliste, filmée par des journalistes de l’AFP  : lors de heurts commencés à la mi-journée au point de passage de Bet-El, les journalistes ont vu quatre hommes, le visage masqué, l'un d'eux portant un drapeau du Hamas, lancer des pierres. Soudain, eux qui étaient présents depuis environ 30 minutes se sont détachés du groupe de jeunes, ont sorti des pistolets et ont tiré sur plusieurs d'entre eux.

A LIRE AUSSI >> Proche-Orient : vers une troisième Intifada, vraiment ?

Deux des blessés frappés par les tireurs

L'un des jeunes a été touché à l'arrière du crâne. Puis des soldats israéliens qui se tenaient à quelques dizaines de mètres derrière sont venus aider les tireurs à ramener les trois jeunes blessés à bout de bras vers les véhicules de l'armée. Avant d'être évacués, deux des blessés ont été frappés par les tireurs et des soldats. Tous ont été embarqués à bord d'ambulances de l'armée israélienne.

L'intervention des agents infiltrés est une habitude au sein des manifestations en Cisjordanie ou à Jérusalem. L'armée israélienne dispose bien de telles unités, qu'elle emploie dans les circonstances plus importantes, a concédé ce mercredi un porte-parole, Arye Shalicar, sans confirmer que les hommes ayant opéré à Bet El en faisaient partie. 

A LIRE AUSSI >>  Netanyahu donne carte blanche à ses troupes contre les émeutiers palestiniens

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter