Cette Américaine de 25 ans est accusée d'avoir fait fuiter un document top secret de la NSA sur le piratage russe

Cette Américaine de 25 ans est accusée d'avoir fait fuiter un document top secret de la NSA sur le piratage russe

ÉTATS-UNIS - Reality Leigh Winner, 25 ans et employée d'un sous-traitant de la NSA, est soupçonnée d'être à l'origine de la fuite d'un rapport confidentiel, concernant des opérations de piratage menées par des hackers russes, juste avant l'élection présidentielle américaine.

Reality Leight Winner, une sous-traitante de la NSA âgée de 25 ans, est interrogée depuis samedi par les services de renseignement américains, a annoncé lundi le département américain de la justice. Originaire d’Augusta, dans l’État de Georgie, elle est accusée d’avoir fourni au média en ligne The Intercept un rapport top secret de l’Agence nationale de sécurité qui révèle que des hackers, étroitement liés à l’agence de renseignement militaire russe GRU, ont tenté de s’introduire dans les systèmes électoraux américains.

Le rapport de la NSA, daté du 5 mai, ne conclut pas que la Russie a réussi à manipuler les résultats de l’élection américaine. Cependant, il fait état de piratages beaucoup plus importants que ce que les analystes de la NSA avaient cru à l’origine, précise The Intercept. Il révèle ainsi que des entreprises privées qui offraient des services d’inscriptions électorales, ainsi que des équipements aux collectivités locales (des machines de vote électronique), ont été la cible de tentatives de piratage, jusqu'à la veille du scrutin, le 8 novembre dernier.

Lire aussi

Cette vague d'attaques informatiques a probablement permis au service de renseignement russe de mener "une campagne de hameçonnage" (technique utilisée pour obtenir des informations confidentielles, ndlr) sur les registres électoraux visant les organisations gouvernementales locales. Selon le rapport de la NSA, les hackers "ont obtenu et conservé l’accès à des éléments de plusieurs conseils électoraux".

Les autorités américaines n’ont pas mis beacoup de temps à découvrir que Reality Leight Winner avait été la seule parmi six suspects à avoir contacté The Intercept. Ce média en ligne d'investigation, fondé en février 2014 par les journalistes Glenn Greenwald et Jeremy Scahill, avec la documentariste Laura Poitras, avait été lancé au moment des révélations du lanceur d'alerte Edward Snowden. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

VIDÉO - "Sept à Huit" : les confidences d'Amel Bent sur sa douloureuse maternité

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.