La chaleur extrême risque de rendre l'Asie du sud invivable d'ici 2100

La chaleur extrême risque de rendre l'Asie du sud invivable d'ici 2100

International
DirectLCI
SONNETTE D'ALARME - La très forte chaleur provoquée par le réchauffement climatique va rendre l’Asie du sud inhabitable d’ici la fin du siècle si rien n’est fait pour réduire les gaz à effet de serre, selon une étude publiée ce mercredi.

Un cinquième de la population mondiale en est sous la menace. D'ici la fin du siècle, l'Asie du sud pourrait être inhabitable,  selon une étude publiée ce mercredi. En cause ? Une chaleur extrême, provoquée par le réchauffement climatique.


"L'augmentation des températures et de l'humidité durant l'été pourrait atteindre des niveaux excédant la capacité de l'organisme humain à survivre sans protection", affirment les chercheurs dont les travaux sont publiés dans la revue Science Advances.

"Ces vagues de chaleur mortelle pourraient même se produire d'ici seulement quelques décennies dans des régions d'Inde, du Pakistan et du Bangladesh, y compris dans les bassins fertiles de l'Indus et du Gange, d'importantes régions de production agricole", préviennent les scientifiques.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

"Nous espérons qu’il sera possible d’éviter que ces projections de vagues de chaleur meurtrière ne se concrétisent en réduisant suffisamment les émissions de gaz à effet de serre pour contenir le réchauffement climatique", tempère Elfatih Eltahir, professeur d’ingénierie environnementale au MIT, l’un des principaux auteurs de la recherche. "Ce n’est pas un scénario inévitable", précise-il.

En vidéo

Depuis ce mercredi 2 août, la planète vit à crédit, découvrez pourquoi.

Les régions les plus durement touchées seraient probablement le nord de l'Inde, le Bangladesh et le sud du Pakistan où vivent au total 1,5 milliard de personnes. Ces régions comptent aussi parmi les plus pauvres d'Asie du sud où une partie importante de la population dépend de cultures nécessitant de longues heures de dur labeur dans les champs sans protection contre le soleil.


En 2015, la cinquième vague de chaleur la plus mortelle de l'histoire avait frappé une grande partie de l'Inde et du Pakistan faisant environ 3.500 morts.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter