Référendum en Catalogne : Gerard Piqué est allé voter, son avenir en sélection est-il en danger ?

FOOTBALL - Comme ses anciens partenaires du FC Barcelone Xavi Hernandez et Carlos Puyol, le défenseur Gerard Piqué est allé voter lors du référendum sur l’indépendance de la Catalogne. Une prise de position qui lui vaut de nombreuses critiques et même une demande de ne plus le sélectionner en équipe nationale.

Le débat ultra tendu sur l’indépendance de la Catalogne aura-t-il des répercussions sur la Roja ? De nombreux internautes demandent que Gerard Piqué, l’un de ses joueurs cadres, ne fasse plus partie de la sélection espagnole. Le défenseur du FC Barcelone est au centre de la polémique depuis qu’il a pris position jeudi pour la tenue du référendum d’autodétermination.


"D’aujourd’hui (jeudi dernier) et jusqu’à dimanche, permettez-nous de nous exprimer en paix. Ne leur donnons aucune excuse. C’est ce qu’ils veulent. Chantons bien haut et bien fort. #Nousvoterons", a-t-il partagé sur Twitter. Un message qui n’a pas plu à beaucoup de supporters. Encore moins à ceux qui ne partagent pas ses idées politiques.

De nombreux internautes se sont empressés de demander à ce que le joueur ne soit plus appelé à défendre les couleurs nationales et ont même lancé le hashtag #PiquéFueraDeLaSeleccion ("Piqué hors de la sélection"). Interrogé sur la question, son partenaire en défense sous le maillot de la Roja Sergio Ramos (qui est aussi le capitaine du Real Madrid) ne s’est pas montré d’un grand secours. "Le tweet de Piqué, ce n’est pas la meilleure chose s’il ne veut pas être sifflé. (…) Ce n’est peut-être pas non plus très bon pour le groupe mais chacun est libre de dire ce qu’il pense".

J’ai voté. Ensemble, nous sommes inarrêtables pour défendre la démocratieGerard Piqué

Quoi qu’il en soit, Gerard Piqué est allé jusqu’au bout de son engagement, en se déplaçant au bureau de vote ce dimanche matin. Sur Twitter, il a publié une photo, accompagnée du message : "J’ai voté. Ensemble, nous sommes inarrêtables pour défendre la démocratie". 

Il a été accompagné dans sa démarche par Carlos Puyol, ancien capitaine du FC Barcelone (et de la sélection nationale) qui a tweeté : "Voter, c’est la démocratie". Plus tôt, la radio catalane Rac 1 avait diffusé une vidéo (non datée) où Xavi Hernadez, lui aussi ancien joueur du Barça et de la Roja, apporte "tout (son) soutien à ces gens qui essaient pacifiquement d’exercer leur droit de vote".

Interrogé sur le cas Piqué (Puyol et Xavi ayant pris leur retraite internationnale), le sélectionneur espagnol Julen Lopetegui a pris la défense du Catalan. C'est un joueur qui "donne son âme" quand il est en sélection, affirme-t-il.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Indépendance de la Catalogne : la crise sans fin avec Madrid

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter