Référendum sur l'avortement : les Irlandais disent oui à 66% à l'IVG

DirectLCI
RÉFÉRENDUM - L'Irlande a dit oui à l'avortement. Selon les résultats définitifs publiés samedi après-midi, 66% des électeurs se sont prononcés pour une libéralisation de la législation sur l'IVG, actuellement l'une des plus restrictives d'Europe. L'IVG y était interdit depuis l'adoption du 8e amendement en 1983.

L'Irlande a largement dit "oui" par référendum à la légalisation de l'IVG. Selon les résultats définitifs, dévoilés samedi en fin de journée, les Irlandais se sont prononcés à 66% pour le droit à l'avortement. Ce pays à forte tradition catholique, où la loi sur l'avortement est actuellement l'une des plus restrictives d'Europe, se prononçait vendredi sur l'abrogation du 8e amendement de la Constitution irlandaise, introduit en 1983, qui interdit l'avortement au nom du droit à la vie de "l'enfant à naître (...) égal à celui de la mère". La participation au référendum s'élève à 64,75%.

Le 8e amendement dans le viseur

"Ce que nous voyons aujourd'hui, c'est l'aboutissement d'une révolution tranquille qui s'est déroulée en Irlande au cours des dix ou vingt dernières années", a déclaré avant l'annonce des résultats le jeune "Taoiseach" (Premier ministre) Leo Varadkar, qui a fait campagne pour le "oui". "Le peuple a dit que nous voulons une Constitution moderne pour un pays moderne, que nous faisons confiance aux femmes et que nous les respectons pour prendre les bonnes décisions concernant leur propre santé". 


Le chef du gouvernement, qui est aussi le premier chef de l'exécutif ouvertement homosexuel dans le pays, a indiqué qu'une nouvelle législation sur l'avortement serait promulguée "avant la fin de cette année". Le gouvernement a proposé d'autoriser l'IVG pendant les 12 premières semaines de grossesse, et jusqu'à 24 semaines pour raisons de santé.

L'issue de ce référendum n'est pas une surprise. Selon deux sondages réalisés à la sortie des urnes, le "oui" était donné gagnant, l'un à 68% et à 69,4%. Une étude de l'institut Ipsos/MRBI réalisée pour le journal Irish Times donnait quant à elle le "oui" largement majoritaire chez les femmes (70%), ainsi que chez les hommes (65%). Les 18-24 ans sont quant à eux favorables à l'IVG à 87%. À l'inverse des personnes de plus de 65 ans, qui ont voté majoritairement contre. 


Dans ce petit pays de 4,7 millions d'habitants, où l'avortement n'est actuellement autorisé qu'en cas de danger pour la vie de la mère. La consultation posait précisément la question de l'abrogation du 8e amendement de la constitution irlandaise, introduit en 1983, qui interdit l'avortement au nom du droit à la vie de "l'enfant à naître (...) égal à celui de la mère".  Depuis 2013, l'avortement était passible de quatorze ans de détention. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter