Le bras droit de Carlos Ghosn libéré sous caution au Japon

International

Toute L'info sur

Carlos Ghosn : l’ex-patron de Renault rattrapé par les affaires

JUSTICE - Greg Kelly, soupçonné d'avoir aider le puissant homme d'affaires à dissimuler ses revenus, a fait l'objet d'une libération sous caution par le tribunal de Tokyo, mardi 25 décembre.

La justice japonaise relâche un peu la pression dans le scandale Carlos Ghosn. Arrêté en même temps que le puissant homme d'affaires le 19 novembre, Greg Kelly, bras droit de Carlos Ghosn chez Nissan, a vu sa demande de libération sous caution être validée par le tribunal de Tokyo, ont rapporté les médias japonais mardi 25 décembre. Une libération qui coûtera 70 millions de yens (environ 560.000 euros).

Arrêté en même temps que l'ex-patron de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi le 19 novembre dernier, il avait été mis en examen le 10 décembre pour avoir aidé à dissimuler une partie des revenus de Carlos Ghosn aux autorités boursières, sur une période allant de 2010 à 2015 (portant sur une somme de 5 milliards de yen), mais aussi d'avoir aidé à minoré les revenus de l'industriel entre 2015 et 2018.

Voir aussi

Agé de 62 ans, Greg Kelly pourrait avoir bénéficié de cette libération sous caution en raison de son état de santé : sa femme Dee Kelly expliquait récemment qu'il devait "être opéré rapidement pour cause de douleurs cervicales". Carlos Ghosn, lui, restera en garde à vue au minimum jusqu'au 1er janvier.

Lire et commenter