Élection américaine : comment la "grande conférence de presse" de Trump s'est retrouvée sur un vulgaire parking

Élection américaine : comment la "grande conférence de presse" de Trump s'est retrouvée sur un vulgaire parking

COUAC - L’équipe de campagne du candidat républicain, attendu dans un hôtel de luxe pour contester l'élection de Joe Biden, a finalement tenu samedi une conférence de presse sur un parking, dans la banlieue de Philadelphie.

Quand la communication du camp Trump prend l'eau. Pour lancer sa contre-offensive peu après l'annonce de la victoire de Joe Biden, le président sortant a annoncé via Twitter la tenue d'une conférence de presse. Organisée à Philadelphie en présence de son avocat Rudolph Giulani, celle-ci avait un objectif : expliquer que le scrutin avait été entaché de fraudes. Encore fallait-il savoir où avait lieu la conférence...

Toute l'info sur

L'Amérique se choisit Joe Biden et Kamala Harris

Près d'une boutique de livres pour adultes

Le couac a débuté avec un tweet présidentiel : "Grande conférence de presse aujourd'hui à Philadelphie au Four Seasons Total Landscaping – 11h30 !" a publié sur Twitter Donald Trump samedi matin. Rapidement, les journalistes pensent qu'ils doivent se rendre au luxueux hôtel Four Seasons, situé dans cette grande ville de Pennsylvanie. 

Lire aussi

Il n'en est rien : une heure après le tweet du républicain, l'hôtel en question se fend à son tour d'un message. "Pour être précis, la conférence de presse du président Donald Trump ne se tiendra pas à notre hôtel. Mais au Four Seasons Total Landscaping- lequel n'a aucun lien avec nous."

S'il ne s'agit pas d'un complexe hôtelier, le Total Landscaping existe bel et bien. Il s'agit d'une entreprise d’aménagement paysagiste, située dans une zone industrielle. Et plus précisément entre un centre de crémation et une boutique vendant des livres pour adultes. 

Le lieu annoncé par le président en personne, Rudolph Giuliani, l’avocat personnel du président, n'a eu d'autres choix que de se rendre sur place. Il a donc improvisé un point presse sur un podium installé devant une porte de garage fermée, avec des affiches de campagne rapidement collées derrière lui.

Selon le New York Times, il n’y avait pas d’erreur dans la réservation mais plutôt une incompréhension de communication entre son avocat personnel, Rudolph Giuliani, son conseiller, Corey Lewandowski et le Donald Trump. Selon des sources contactées par le quotidien, le président sortant pensait qu’il s’agissait de l'hôtel haut de gamme du centre-ville. À tort. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Le vaccin Pfizer/BioNTech approuvé au Royaume-Uni

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

"Il faut rembourser la dette" : Bruno Le Maire esquisse la fin du "quoi qu'il en coûte"

Lire et commenter