Qui est Kamala Harris, la vice-présidente élue des Etats-Unis ?

Qui est Kamala Harris, la vice-présidente élue des Etats-Unis ?

NUMÉRO DEUX - La sénatrice Kamala Harris, colistière de Joe Biden, est devenue ce samedi la première femme élue vice-présidente des États-Unis.

"Ma mère me disait souvent : Kamala, tu seras peut-être la première à accomplir de nombreuses choses. Assure-toi de ne pas être la dernière." Cette anecdote, que Kamala Harris aime à répéter, sied à nouveau à ce vers quoi se destine désormais la colisitère de Joe Biden, donné gagnant ce samedi de l'élection présidentielle américaine. Âgée de 56 ans, la sénatrice de Californie a rapidement réagi à cette victoire, acquise en Pennsylvanie, promettant de se "mettre au travail" sans tarder pour restaurer "l'âme de l'Amérique"

"Dans cette élection, il s'agit de beaucoup plus que de Joe Biden ou moi-même. Il s'agit de l'âme de l'Amérique et de notre détermination à nous battre pour elle. Nous avons beaucoup de travail devant nous. Mettons-nous au travail", a-t-elle écrit sur Twitter, avant de relayer une vidéo d'elle au téléphone avec le futur président. "Nous l'avons fait, Joe", s'exclame-t-elle dans cette courte séquence.

Toute l'info sur

L'Amérique se choisit Joe Biden et Kamala Harris

Depuis les débuts de sa carrière, cette fille d'un immigré jamaïcain et d'une immigrée indienne accumule les titres de pionnière : après deux mandats de procureure à San Francisco (2004-2011), elle avait été élue, deux fois, procureure de Californie (2011-2017), devenant alors la première femme, mais aussi la première personne noire, à diriger les services judiciaires de l'État le plus peuplé du pays. Depuis janvier 2017, la procureure innove à nouveau en prêtant serment au Sénat à Washington. Elle devient ainsi la seconde sénatrice noire de l'histoire américaine et même la première à ce poste à avoir, par ailleurs, des origines d'Asie du Sud.

En vidéo

Kamala Harris : une vice-présidente pionnière

Ralliée à Joe Biden en mars

Son ascension, Kamala Harris l'a débutée à Oakland, dans la Californie progressiste des années 1960 où elle a grandi, fière de la lutte pour les droits civiques de ses parents. Lors d'un débat des primaires démocrates en 2019, elle avait d'ailleurs raconté comment, petite fille, elle était dans l'un des bus amenant les écoliers noirs dans les quartiers blancs.

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - Joe Biden élu : Qui est le nouveau président des États-Unis ?

Lire aussi

Après avoir abandonné la primaire en décembre, elle s'est ralliée à Joe Biden en mars. Mais certains alliés de l'ancien vice-président ne pardonnent pas à la sénatrice de ne pas avoir eu assez de "remords" après ses critiques et le mettaient en garde contre une colistière trop "ambitieuse"

Autres reproches à son égard : son passé de procureure. En cause, notamment, son soutien à une loi californienne qui punissait durement les parents des enfants séchant l'école, ce qui avait été perçu comme affectant surtout les minorités et les plus modestes. Elle ne s'écarta guère d'une ligne pénale pro-carcérale, en particulier contre les délits mineurs, qui frappent surtout les minorités racisées. Pas plus qu'elle ne se battit véritablement contre la peine de mort, ou supporta la légalisation du cannabis. Un bilan dont elle s'est détournée depuis son arrivée au Sénat mais qui lui vaut, depuis, une certaine méfiance de la part des démocrates progressistes et socialistes.

Reste que sa pugnacité pourrait, à l'inverse, lui faire gagner des points. Face à Mike Pence, dans le seul débat des vice-présidents, elle avait notamment attaqué à de multiples reprises la gestion par l'exécutif de la crise du coronavirus, qu'elle a qualifiée de "plus gros échec de toute administration présidentielle dans l'histoire" du pays. Le lendemain, Donald Trump l'avait traitée de "monstre" qui ne dit que "des mensonges", ne cessant de mettre en garde contre ses opinions, qui feront, selon lui, plonger l'Amérique dans un "socialisme" honni. De ce côté-là, le ticket centriste qu'elle compose avec Joe Biden devrait rapidement se charger d'effacer cette idée.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne, cinq morts et plusieurs blessés

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

EN DIRECT - Covid-19 : Le Maire demande le gel des primes d'assurance pour les restaurateurs

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Vendée Globe : Escoffier possiblement récupéré par une frégate le 7 décembre

Lire et commenter