Retrait de l'accord de Paris : Donald Trump a cité une étude du MIT dans son discours... sans l'avoir clairement comprise

DirectLCI
ERREUR - Pour justifier sa décision de quitter l'accord de Paris, Donald Trump s'est basé sur une étude du MIT portant sur les retombées des engagements pris lors de la COP21. Malheureusement, le président américain n'avait pas très bien compris ce qu'il lisait.

En décidant de retirer les États-Unis de l’accord de Paris, Donald Trump a causé une onde de choc mondiale. Pour justifier sa décision, le président américain a notamment affirmé que l’accord était néfaste pour l’économie et les emplois aux États-Unis. Donald Trump a aussi tenté de s’appuyer sur une étude du célèbre MIT (Massachussetts Institute of Technology), une des écoles scientifiques les plus réputées au monde. Le problème ? Il a mal compris le sens de l’étude, selon ses auteurs.

"Une toute petite baisse"

Pendant son discours dans les jardins de la Maison Blanche, Donald Trump a notamment expliqué que l’accord de Paris n’aiderait pas à accélérer la baisse des températures assez rapidement pour que cela ait un effet suffisant. "Même si l’accord de Paris est totalement appliqué, avec la participation la plus complète de toutes les nations, il est estimé que ça produirait une baisse de seulement 0.2 C° degrés sur la température globale d’ici à 2100", a affirmé le président américain.


Pour déclarer cela, Donald Trump s’est basé sur une étude d’avril 2016 nommée : "À quel point l’accord de Paris fera une différence ?", selon des documents qu’a pu consulter Reuters. Dans celle-ci, les chercheurs du MIT affirment que si tous les pays signataires respectent l’accord, le réchauffement climatique pourrait être ralenti de 0.6 à 1.1 degrés d’ici à 2100. En somme, rien à voir avec les affirmations de Donald Trump.


Un des membres de son administration a pris sa défense malgré sa grosse erreur de compréhension. "Il n’y a pas que le MIT. Je crois qu’il y a un consensus, pas seulement dans la communauté environnementale, mais partout : l’accord de Paris aura un impact négligeable sur le climat", a affirmé celui-ci à nos confrères de Reuters.

Des chercheurs mécontents

"Nous ne supportons absolument pas le retrait des États-Unis de l’accord de Paris", a affirmé à Reuters Erwan Monier, chercheur au MIT et auteur de l’étude. "Si nous ne faisons rien, nous allons peut-être dépasser les 5 degrés et plus, et ça serait totalement catastrophique", a déclaré John Reilly, co-directeur du programme. Selon lui, le MIT n’a eu aucun contact avec la Maison Blanche et aucune demande n’a été faite aux auteurs de l’étude afin qu’ils expliquent leurs travaux.

En vidéo

Accord de Paris : pour contester la décision de Trump, le monde s'illumine en vert

En décembre 2015, l’accord de Paris était une promesse pour l'avenir de la planète. Les 195 pays signataires s'étaient alors entendus pour que la température n’augmente pas de plus de 2°C avant la fin du XXIe siècle. Les Etats-Unis s’étaient engagés à réduire de 28% leurs émissions polluantes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter