"Enfer", "apocalypse"... La presse mondiale sous le choc après l'incendie de Notre-Dame, "symbole de la culture"

"Enfer", "apocalypse"... La presse mondiale sous le choc après l'incendie de Notre-Dame, "symbole de la culture"

REVUE DE PRESSE - L'incendie qui a ravagé la cathédrale de Notre-Dame de Paris lundi soir a provoqué une onde de choc dans le monde entier, qui pleure un monument essentiel à son histoire. Des Etats-Unis au Royaume-Uni en passant par l'Italie et l'Espagne, l'ensemble des titres de presse ont évoqué le drame survenu dans la capitale française.

Au-delà de la France, le gigantesque incendie qui a ravagé la cathédrale de Notre-Dame de Paris lundi soir a suscité un émoi considérable ces dernières heures. Ainsi, les journaux du monde entier ont fait leur Une sur la catastrophe, signe de l'ampleur du choc. 

La tragédie a notamment été largement relayée au Royaume-Uni, avec le Times qui titre "Bataille pour sauver Notre-Dame", ou encore The Daily Telegraph : "Paris pleure sa dame bien-aimée". De son côté, The Guardian indique : "L'enfer dévaste Notre-Dame". Pour le journal britannique, "c’est comme si le cœur même de la France et l'âme de l'Europe avaient été soudainement et violemment déchirés." "Notre Dame ressuscitera. Paris survivra comme elle a survécu à beaucoup d'autres choses. La France se retrouvera, aussi", poursuit le quotidien anglo-saxon.

Toute l'info sur

Incendie à Notre-Dame : un symbole de Paris dévasté par le feu

L'histoire et la culture européenne touchées

Du côté de la Belgique, Le Soir insiste sur l'émotion suscitée chez les Français en titrant : "Des flammes et des larmes". "Avec l'incendie de Notre-Dame de Paris, plus de 800 ans d'histoire sont partis en fumée", déplore le tirage belge. Toujours parmi les médias francophones, Le Journal de Montréal qualifie simplement l'incendie d'"enfer". 

De l'autre côté des Alpes, en Italie, Il Mattino revient sur "L'Apocalypse de l'histoire européenne" et, à l'instar de Libération, titre : "Notre drame", le tout aux couleurs du drapeau français.

Pour El Pais en Espagne, c'est le "symbole de la culture européenne" qui est dévasté par les flammes. "Un incendie dévastateur causé par des travaux de restauration a détruit la flèche et le toit de la cathédrale emblématique de Paris, joyau gothique avec plus de neuf siècles d'histoire", écrit le journal ibérique. 

Lire aussi

Dans cent ans, on parlera encore de l'incendie de 2019.- Le New York Times du 16 avril 2019.

Aux Etats-Unis aussi, le drame fait la Une de l'actualité. Pour le New York Times, cet incendie restera gravé dans les mémoires et questionne sur l'évolution de la nation française : "Dans cent ans, on parlera encore de l'incendie de 2019. (...) La France se demande aujourd'hui comment se réinventer pour une nouvelle ère. (…) Le soulèvement actuel des Gilets jaunes apparaîtra sans doute comme un simple point de repère dans la longue évolution d’une nation qui a survécu à des revers et est revenue, encore et encore, à une gloire durable."

La chaîne d'information CNN appelle quant à elle à l'unité : "Ne serait-ce que pour un instant, l’incendie de Notre-Dame nous a rappelé que nous partageons tous ce monde. (...) L’incendie de la cathédrale Notre-Dame a rassemblé le monde entier dans un chagrin partagé. Pendant un instant, nous avons senti que l’histoire nous appartenait à tous et nous avons pleuré notre perte commune."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - L'ONU "profondément inquiète" de l'escalade des violences en Israël et dans les territoires palestiniens occupés

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.