"Un câlin peut changer le monde" : un afro-américain enlace un néonazi, la vidéo fait le tour du monde

International
DirectLCI
HUG - La vidéo a rapidement fait le tour des réseaux sociaux. En plein milieu d'un rassemblement anti-raciste en Floride, un militant néo-nazi a reçu un accueil pour le moins étonnant. "Un peu d'amour dans ce monde de brutes".

"Un câlin peut changer le monde". Aaron Courtney, un afro-américain de 31 ans, était venu dans l'enceinte de l'université de Gainesville en Floride jeudi dernier, pour protester contre la venue du suprémaciste blanc, Richard Spencer. Au milieu des 300 manifestants anti-racistes, un néonazi, arborant un tee-shirt siglé de swastikas, des croix gammées, tente de fendre la foule. D'abord chahuté, il se retrouve nez à nez avec le trentenaire, qui opte pour la manière douce et ... l'enlace.


"Pourquoi tu me détestes ?", lui demande-t-il. "C'est ma couleur de peau ? Mon histoire ? Mes dreadlocks ?". "Je me suis presque mis à pleurer", explique-t-il après coup au New York Daily News.  "A la troisième étreinte, il a enroulé ses bras autour de moi". La scène filmée par d'autres manifestants est rapidement devenu virale.


"J'aurais pu le frapper, j'aurais pu le blesser mais quelque chose en moi m'a dit: 'Tu sais quoi? Il a juste besoin d'amour'", a simplement expliqué le jeune entraineur de football américain.

Les militants ont par ailleurs réussi à empêcher la tenue du meeting de Richard Spencer, une des figures de la droite suprémaciste blanche aux Etats-Unis. "Vous essayez d'arrêter un mouvement qui grossit et qui va résister", a-t-il lancé, au milieu des huées des antiracistes, largement en surnombre par rapport à sa trentaine de supporteurs.  La ville avait été placée sous haute sécurité, les autorités craignant des débordements comme à Charlottesville en août.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter