Etats-Unis : Rihanna et Kim Kardashian se mobilisent pour une adolescente emprisonnée à vie

Etats-Unis : Rihanna et Kim Kardashian se mobilisent pour une adolescente emprisonnée à vie

International
DirectLCI
INJUSTICE - Condamnée à la prison à vie dans le Tennessee, Cyntoia Brown a déjà passé treize ans derrière les barreaux pour avoir tué, à l'âge de 16 ans, un homme qui voulait abuser d'elle. Plusieurs célébrités américaines ont décidé de se mobiliser après la diffusion le 16 novembre d'un documentaire consacré à cette affaire.

Le système judiciaire américain à nouveau pointé du doigt. Et cette fois, ce sont des personnalités du show-business qui ont décidé d'utiliser leur notoriété pour le dénoncer. En ligne de mire, le cas Cyntoia Brown. En 2004, cette jeune femme alors âgée de 16 ans, vivait sous l'emprise d'un homme violent qui la forçait à se prostituer. Jusqu'au jour où elle a abattu un quadragénaire qui l'avait amenée chez lui pour avoir une relation sexuelle. Incarcérée depuis, elle ne pourra demander sa libération conditionnelle pour la première fois que dans... 51 ans. 


Celle qui a mis le feu aux poudres, c'est la chanteuse Rihanna : "Avons-nous changé à un moment donné la définition du mot #JUSTICE ?", s'est-elle demandé sur sa page Instagram mardi 21 novembre. "Parce que... Quelque chose est horriblement mauvais quand le système laisse la voie libre aux violeurs mais jette la victime dans une prison à vie !", a-t-elle poursuivi, terminant son post avec le hashtag #FreeCyntoiaBrown.

Ça me brise le coeur de voir une jeune fille victime de trafic sexuel,qui a eu le courage de se défendre, être condamnée à vie !Kim Kardashian

Trois jours après avoir été publié, le message de Rihanna avait recueilli près de 2 millions de likes et son hashtag #FreeCyntoiaBrown est rapidement devenu viral. La star de télé-réalité Kim Kardashian a aussitôt embrayé, demandant à ses avocats de se pencher sur l'affaire "pour voir ce qu'on peut faire". "Le système a échoué. Ça me brise le coeur de voir une jeune fille victime de trafic sexuel et qui a eu le courage de se défendre, être condamnée à vie ! Nous devons faire mieux et faire ce qui est juste", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Même son de cloche pour la mannequin et actrice Cara Delevingne, qui a elleaussi réagi sur Instagram : "Le système de justice est tellement arriéré. C'est complétement fou", a-t-elle posté.

Tandis que le rappeur Snoop Dogg a comparé le cas de Cyntoia à celui de Brock Turner : cet étudiant de l'université de Stanford, condamné à six mois de prison pour agression sexuelle, a été libéré en septembre 2016 après n'avoir purgé qu'un trimestre derrière les barreaux.

Une longue histoire d'abus sexuels

Pendant longtemps, cette affaire n'avait pas dépassé les frontières de l'Etat du Tennessee, où Cyntoia Brown purge sa peine, dans une prison pour femmes. Mais le 16 novembre, un reportage, diffusé sur la chaîne locale Fox 17, a réveillé les consciences. Il dévoilait de multiples extrait d'un documentaire réalisé en 2011 et intitulé "Moi face à la vie : l'histoire de Cyntoia" dans lequel le cinéaste Dan Birman racontait la vie de la jeune femme et les circonstances du meurtre pour lequel elle a été condamnée.

Le cinéaste a ainsi expliqué à la chaîne Fox 17 que Cyntioa Brown venait d'une famille avec une longue histoire d'abus sexuels et physiques envers les femmes. "C'est une jeune fille qui est à la fin de trois générations de violence contre les femmes (la grand-mère de Brown, sa mère et la jeune fille elle-même avaient toutes été victimes de viol)", a-t-il dit. "Elle n'avait aucune chance."

Lors de son procès pour meurtre en 2004,  la jeune femme a reconnu son crime expliquant qu'à l'époque elle vivait avec un proxénète qui la forçait à se prostituer tout en la maltraitant violemment. Ses avocats ont fait valoir que cette expérience horrible, associée à la peur et à la paranoïa alimentées par la drogue, l'ont poussée à tuer le quadragénaire qui l'avait emmenée chez lui pour abuser d'elle. 


La jeune femme avait indiqué à l'époque avoir été affolée par la présence de nombreuses armes à son domicile et avait eu peur d'être assassinée. Pour autant, auncune circonstance atténuante n'a été retenue et Cyntoia Brown a été jugée comme une adulte. Mais ses soutiens ne désarment pas. Une pétition en ligne pour réclamer sa libération a déjà recueilli plus de 300 000 signatures. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter