Mort de Daniel Prude : la justice de New York annonce la constitution d'un grand jury

Mort de Daniel Prude : la justice de New York annonce la constitution d'un grand jury

BLACK LIVES MATTER - Après plusieurs nuits de manifestations, consécutives à la publication d'une vidéo filmant l'arrestation mortelle de cet homme noir de 41 ans, la procureure générale de New York a décidé d'accélérer la procédure judiciaire pour faire la lumière sur les circonstances du drame.

Après George Floyd, Breonna Taylor, Jacob Blake et tant d'autres, l'Amérique se lamente et se met à nouveau en colère après qu'un citoyen afro-américain a été victime de brutalités policières. Quelques jours après qu'a réémergé la vidéo de l'agression subie par Daniel Prude, datée du 23 mars, la procureure générale de New York a annoncé, samedi 5 septembre, la constitution d'un grand jury pour enquêter sur le décès de cet homme de 41 ans.

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

J'avais appelé pour qu'on aide mon frère, pas pour qu'on le lynche- Joe Prude

Sur la vidéo tournée par les caméras des policiers intervenus lors de l'interpellation et obtenue après des mois de procédure par la famille, Daniel Prude était allongé nu, dans une rue de la ville de Rochester. Les agents avaient été prévenus par le frère de la victime, inquiet de la crise qu'il était en train de surmonter. Alors que ce dernier tient des propos incohérents, ils l'affublent alors d'une cagoule blanche sur la tête, une capuche de toile qu'utilisent les forces de l'ordre pour empêcher tout appréhendé de leur cracher dessus. 

Lire aussi

Un des officiers place alors ses deux mains sur la capuche, demandant à Daniel Prude de se calmer tandis qu'un autre l'immobilise au moyen d'un genou dans le dos. Daniel Prude panique, crie aux policiers qu'ils essaient de le tuer, avant de s'évanouir. Il ne se réveillera pas et mourra à l'hôpital d'une "asphyxie consécutive à une contrainte physique", une semaine plus tard, nous apprend l'autopsie. "J'avais appelé pour qu'on aide mon frère, pas pour qu'on le lynche", a déclaré son frère Joe Prude, mercredi 2 septembre.

Le grand jury, spécificité américaine

Après la découverte de cette scène, la justice de l'Etat de New York, par un communiqué de la procureure générale Letitia James, s'est donc empressée de constituer un grand jury. Cette institution, qui agit au sein d'un tribunal, et composé de citoyens, est un pilier de la justice américaine. En charge de l'instruction, il est à même de mener une procédure officielle pour enquêter sur les actes criminels et déterminer si des accusations doivent être retenues. Dans le monde, seules les justices des Etats-Unis et du Liberia disposent de ce jury, constitués de 16 à 23 personnes, qui a donc le pouvoir de décider s'il y a lieu qu'un procès se tienne. 

La décision a été saluée par le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo : "J'applaudis la décision de la procureure générale de New York d'avoir pris cette décision décisive rapidement. Une justice retardée est une justice niée aux habitants de l'Etat de New York, qui méritent la vérité". Précédemment, le maire de Rochester avait ordonné la suspension des sept agents impliqués dans l'arrestation. Cela n'a pas suffi à calmer les foules, qui défilaient encore massivement, samedi 5 septembre, dans les rues de cette ville de 200.000 habitants, à quelques centaines de kilomètres de New York. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

Lire et commenter