Rosetta - Matt Taylor et sa chemise : "Je voulais porter quelque chose de coloré"

International
DirectLCI
INTERVIEW - Matt Taylor est scientifique à l'Agence spatiale européenne. Il fait partie de l'équipe chargée de faire atterrir le robot Philae sur la comète Tchouri. Mais il a aussi fait sensation pour la chemise bariolée qu'il a arboré pendant toute la matinée. Il a trouvé cinq petites minutes dans son agenda surchargé pour confier son émotion à metronews et s'expliquer sur son look intergalactique.

Il est 12 h 15 à Paris. Où en est le robot Philae ?
C'est incroyable ! Nous sommes en train d'atterrir. Le robot est en contact avec le sol de la comète ! Nous allons bientôt pouvoir avoir les images ! C'est une étape énorme dans la mission. (Matt Taylor a la voix tremblante d'excitation ndlr)

Est-ce que vous trouvez le temps de dormir avec toute cette actualité ?
Difficile. Nous sommes tous très excités. J'ai quand même pu dormir trois heures ce matin.

Votre chemise a fait sensation ce matin sur les réseaux sociaux . Vous ne vouliez pas de costume alors que vous êtes retransmis en direct partout dans le monde ?
C'est un jour spécial aujourd'hui ! Une célébration ! C'est la conclusion d'une décennie de travail, d'une collaboration internationale. Il fallait que je porte quelque chose de spécial. Je voulais porter un vêtement coloré. D'où la chemise. Déjà hier, je portais une chemise originale, noire, à fleurs blanches et vertes .

D'où vient cette fameuse chemise ? Peut-on la trouver sur Internet ?
Non, c'est un modèle unique. Il a été créé par la femme de mon tatoueur.

D'ailleurs, le journal britannique Le Guardian vous a récemment consacré un portrait à cause de votre look atypique et de tous vos tatouages…
Oui, je me suis fait tatouer la mission Rosetta/Philae sur la cuisse. Sur le dessin, on peut voir le robot atterrir sur la comète. C'est superstitieux. Ça veut dire qu'on va réussir !

EN SAVOIR +
>> Mission Rosetta : suivez en direct l'atterrissage du robot Philae sur sa comète
>> Retrouvez tous nos articles sur Rosetta

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter