Député britannique poignardé : qui était David Amess, "Brexiter" convaincu réputé pour sa gentillesse ?

Royaume-Uni : le choc après le meurtre d'un député

PORTRAIT - Victime d’une attaque au couteau ce vendredi, le député conservateur David Amess était peu connu des médias mais a marqué le Parlement par ses prises de position en faveur du Brexit, mais aussi son engagement pour la cause animale. Sa "gentillesse" a été saluée par l'ensemble de l’échiquier politique.

Il fréquentait depuis près de quarante ans les bancs verts de la Chambre des Communes. Le député britannique David Amess, membre du Parti conservateur depuis 1983, a été poignardé à mort ce vendredi 15 octobre, à l’âge de 69 ans. À l’annonce de son décès, de nombreux parlementaires, toutes étiquettes politiques confondues, ont loué sa "gentillesse"

Cinq ans après l'assassinat par un sympathisant néonazi de la députée travailliste europhile Jo Cox, ce second drame a bouleversé le pays et pose à nouveau la question de la sécurité des députés.

Un député conservateur attaché à sa circonscription

"Brexiter" convaincu, David Amess était aussi un grand défenseur du bien-être animal, ayant été l'un des rares députés conservateurs favorables à l'interdiction de la chasse au renard. Mobilisé également sur le front de la lutte contre la précarité énergétique, il avait aussi aidé à faire connaître l’endométriose, maladie chronique liées aux menstruations, et milité pour lutter contre l’obésité. Il représentait également un soutien actif auprès du mouvement d'opposition iranien en exil, les Moudjahidine du peuple. Le Conseil national de la Résistance iranienne a salué sa mémoire ce vendredi. 

Issu d’un milieu modeste, cet enfant de la banlieue est de Londres rêvait depuis ses onze ans de devenir parlementaire, révèle The Guardian. David Amess a étudié l’économie et la politique avant de travailler comme enseignant puis consultant en recrutement. Entré ensuite entré au Parlement pour la première fois en 1983, il représentait depuis 1997 la circonscription de Southend West, dans le comté de l’Essex, à l’est de Londres, à laquelle il était très attaché. 

Le député a d'ailleurs été attaqué ce vendredi durant sa permanence parlementaire dans une église de la région. Dans un livre publié en novembre dernier, il s’inquiétait du manque de sécurité des députés dans un texte aux accents prémonitoires, rapporte The Guardian. Évoquant l’assassinat de la députée Jo Cox, une semaine avant le référendum sur le Brexit, il estimait que ces récentes attaques avaient "gâché la grande tradition britannique" de la rencontre des électeurs avec les politiciens. 

"Nous nous rendons tous facilement disponibles pour nos électeurs et nous avons souvent affaire à des membres du public qui ont des problèmes de santé mentale, écrivait-il. Cela peut arriver à n'importe lequel d'entre nous."

Lire aussi

"L'une des personnes les plus gentilles et les plus douces en politique"

Malgré une longue expérience parlementaire, David Amess n'a jamais être ministre ni très exposé médiatiquement. Pour autant, "il était très apprécié des députés et du personnel, et au cours de ses presque quatre décennies ici, il s'est bâti une réputation de gentillesse et de générosité", a réagi quant à lui le président de la Chambre des Communes, Lindsay Hoyle, dans un communiqué.  Une "gentillesse" unanimement saluée après le drame par de nombreuses personnalités politiques. 

"C'était l'une des personnes les plus gentilles et les plus douces en politique", a déclaré le Premier ministre Boris Johnson à la télévision. Sur Twitter, le ministre de la Justice Dominic Raab a loué de son côté le "grand cœur" et la "grande ouverture d'esprit du député poignardé, y compris envers ceux avec qui il n'était pas d'accord".  

À l’annonce de son décès, l'archevêque de York Stephen Cottrell, a quant à lui souligné la "foi chrétienne profondément ancrée" de celui qu'il considérait comme un "ami". Fervent catholique, David Amess était par ailleurs connu pour ses positions fermes contre l’avortement et en faveur du rétablissement de la peine de mort. Le député était également farouchement opposé au mariage homosexuel, s’étant attiré à ce sujet les critiques de sa fille, l’actrice Katie Amess.  

De nombreux parlementaires ont aussi rappelé que David Amess était toutefois très "dévoué à sa famille", son épouse Julia, qui travaillait à ses côtés en tant qu'assistante, et leurs cinq enfants. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : une "course contre la montre" est engagée contre le variant Omicron, prévient Ursula von der Leyen

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.