Explosion d'un taxi devant un hôpital de Liverpool : un "acte terroriste", selon la police

Explosion d'un taxi devant un hôpital de Liverpool : un "acte terroriste", selon la police

ROYAUME-UNI - Une enquête antiterroriste a été ouverte après l'explosion ce dimanche d'un taxi devant un hôpital pour femmes de Liverpool. Le passager transportait une "bombe artisanale", a précisé lundi la police britannique.

L'explosion survenue devant un hôpital pour femmes de Liverpool (Royaume-Uni), dimanche, était bien liée à une tentative d'attentat. La police britannique a qualifié les faits d'un "acte terroriste", lundi 15 novembre, au cours d'une conférence de presse. Une bombe artisanale, "fabriquée" et apportée dans le véhicule par le passager, a explosé dans un taxi, y mettant le feu, a expliqué Russ Jackson, en charge de la police antiterroriste de la région. Il a ajouté qu'une quatrième personne avait été arrêtée dans le cadre de l'enquête. 

L'explosion, dont les circonstances demeurent floues, a fait un mort et un blessé. La police du Merseyside a expliqué avoir été alertée dimanche matin vers 11 heures (GMT) et être immédiatement intervenue. "Malheureusement, nous pouvons confirmer qu'une personne est décédée et qu'une autre a été transportée à l'hôpital où elle est soignée pour des blessures, qui heureusement ne mettent pas sa vie en danger", avait-elle indiqué dans un communiqué. "Jusqu'à présent, nous comprenons que la voiture impliquée était un taxi qui s'est arrêté à l'hôpital peu de temps avant l'explosion", ajoutait-elle.

Lire aussi

Quatre interpellations

La police antiterroriste britannique a annoncé dimanche soir avoir arrêté trois hommes "Trois hommes - âgés de 29, 26 et 21 ans - ont été arrêtés dans le quartier de Kensington de Liverpool et arrêtés en vertu de la loi sur le terrorisme", a annoncé la police sur Twitter. Une quatrième personne a été arrêtée lundi.

Ce lundi, la police a également précisé que les motivations de cet acte "restaient à déterminer".

Les patients orientés vers d'autres hôpitaux jusqu'à nouvel ordre

Après l'explosion, des cordons policiers avaient été mis en place et des routes fermées à la circulation près du lieu de l'incident, d'où s'est échappée une forte fumée grise, selon des images publiées sur les sites internet de médias locaux. Phil Garrigan, chef des pompiers du Merseyside, a déclaré que l'incendie du véhicule était "complètement développé" à l'arrivée des véhicules de secours. 

"Les équipes opérationnelles ont éteint l'incendie rapidement, mais comme l'a indiqué le chef de la police, il y a eu un mort", a-t-il déclaré à des journalistes sur place. "Un autre individu avait quitté le véhicule avant que l'incendie ne se développe", a-t-il précisé.

L'hôpital a indiqué dans un communiqué "détourner dans la mesure du possible les patients vers d'autres hôpitaux jusqu'à nouvel ordre" et continuer à autoriser les ambulances à accéder à l'hôpital "en cas d'urgence". La police a exhorté la population à "rester calme mais vigilant". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Décès de Gaspard Ulliel : ce que l'on sait sur les circonstances de l'accident de ski

Disparition de Gaspard Ulliel : qui est sa compagne Gaëlle Pietri, mère de leur fils Orso ?

EN DIRECT - Restrictions sanitaires : Jean Castex et Olivier Véran détailleront le calendrier de levée des mesures à 19h

Grève des enseignants : à quoi faut-il s'attendre pour la manifestation de ce jeudi ?

Maroc : le parquet antiterroriste ouvre une enquête après "l'assassinat" d'une touriste française

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.