Royaume-Uni : faire manquer l'école à ses enfants pour les emmener en vacances est désormais interdit

International
DirectLCI
ABSENCES NON AUTORISÉES - Prendre quelques jours de vacances sur le temps scolaire était jusqu'ici toléré au Royaume-Uni. Un privilège auquel la justice vient de mettre fin en condamnant un père qui avait fait manquer l'école à sa fille pour l'emmener à Disney World en Floride.

Mauvaise nouvelle pour les parents d'élèves au Royaume-Uni. La justice vient en effet de condamner Jon Platt, un père qui avait fait manquer la classe à sa fille pour l'emmener prendre du bon temps. Une décision lourde de conséquences : les absences non-autorisées devraient désormais être interdites. Une "révolution" dans ce pays où il était possible d’accorder jusqu’à deux semaines de vacances sur le temps scolaire aux élèves assidus.


En avril 2015, Jon Platt, chef d’entreprise de 46 ans, avait fait rater l’école à sa fillette de six ans pour aller visiter Disney World, en Floride, sans autorisation du directeur. Droit dans ses bottes, il avait refusé de payer l’amende de 60 livres (environ 70 euros) qui lui avait été infligée, rapidement portée à 120 livres pour pénalités de retard.

En vidéo

Education : des techniques d’enseignement variées pour mieux réussir

"La bataille juridique est terminée"

Portée devant la justice, l'affaire a donc fini par tourner au désavantage de Jon Platt le 6 avril, rapporte le correspondant sur place du Monde. "Les absences non autorisées perturbent non seulement la scolarité de l’enfant concerné, mais aussi le travail des autres élèves, a estimé la vice-présidente de la Cour suprême britannique. Si un élève peut être retiré de l’école à la convenance des parents, alors les autres peuvent en faire autant. Tout système scolaire suppose le respect de règles. S’en abstraire est injuste envers les parents qui les respectent, quels que soient le prix ou les inconvénients pour eux."


Une décision devant laquelle le père de famille a décidé de s'incliner. "À tous les parents anglais, j'annonce que la bataille juridique est terminée. Il n'y a pas de possibilité d'appel. Vous ne pouvez donc plus prendre la décision de faire sortir votre enfant de l'école même pour une seule matinée sans l'autorisation de l'Etat."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter