Royaume-Uni : les questions que pose la découverte de 39 corps dans un camion

Royaume-Uni : les questions que pose la découverte de 39 corps dans un camion
International

CHARNIER - Une enquête d'envergure est en cours pour déterminer les circonstances de la mort des 39 personnes retrouvées dans un camion frigorifique à Grays (Essex), près de Londres, dans la nuit de mardi à mercredi. Cette macabre découverte pose de nombreuses interrogations, notamment l'identité des victimes, du chauffeur, et le trajet du camion.

L'enquête se poursuit au Royaume-Uni après la découverte dans la nuit de mardi à mercredi de 39 personnes mortes dans un camion frigorifique à 30 kilomètres de Londres, dans une zone industrielle de Grays, dans l'Essex. Cette macabre découverte n'est pas sans rappeler celle effectuée en juin 2000, où 58 clandestins chinois avaient été retrouvés morts asphyxiés dans un camion au port de Douvres, en Angleterre.

Lire aussi

Qui sont les 39 victimes ?

Selon un communiqué de la police britannique, figurent parmi les 39 victimes 8 femmes, dont une jeune adulte, et 31 hommes. Toujours selon les forces de l'ordre, il s'agirait de ressortissants chinois. Dans la foulée, la Chine a annoncé l'arrivée dans les prochaines heures de membres de son ambassade près de Londres pour effectuer des vérifications concernant la nationalité des 39 personnes mortes dans ce camion. "Du personnel de l'ambassade de Chine au Royaume-Uni se rend sur les lieux pour procéder à des vérifications", a ainsi indiqué le ministère chinois des Affaires étrangères dans un message posté sur le réseau social Weibo. Vendredi, les autorités chinoises n'avaient pas confirmé qu'il s'agissait de ressortissants de leur pays.

Qui est impliqué ?

Le chauffeur du camion est un homme âgé de 25 ans, originaire d'Irlande du Nord, un certain Maurice "Mo" Robinson. Futur père de famille, il est toujours en garde à vue après avoir été arrêté dans le cadre d'une enquête pour meurtre. Selon un témoin interrogé par l'Evening Standard, Maurice Robinson se serait évanoui au moment de la découverte des 39 corps. 

Au Mail Online, un des amis du chauffeur déclare : "Quand il a ouvert le conteneur et a vu tous les cadavres, il a été absolument horrifié - comme n'importe qui le serait - et a appelé le service d'ambulance qui a alerté la police. J'ai entendu dire que le conteneur était réfrigéré - la température était de -25 degrés et les corps étaient gelés et morts depuis un certain temps." Dans le cadre de l’enquête, deux perquisitions ont été effectuées en Irlande du Nord dans la nuit de mercredi à jeudi, dont une au domicile du chauffeur. Le parquet belge, d'où provenait le conteneur a, lui aussi, ouvert une enquête.

Vendredi, deux nouvelles arrestations ont eu lieu selon la police. Il s'agit d'un homme et d'une femme de 38 ans, habitants de la ville de Warrington, dans le nord de l'Angleterre. Ils sont suspectés de trafic d'êtres humains et de l'homicide de 39 personnes. 

D’où venait le camion ?

Deux sont choses à prendre en compte : le conteneur et la cabine. Cette dernière est entrée le dimanche 20 octobre à Holyhead, au nord du pays de Galles. Il a récupéré le conteneur mercredi 23 octobre au port de Purfleet, sur la Tamise, conteneur qui provenait de Zeebruges, en Belgique. La remorque, immatriculée en Bulgarie, ce qu'a confirmé le Premier ministre bulgare, mais n'y était plus entré depuis 2017. Elle appartenait à une compagnie basée à Dublin, qui a indiqué l'avoir louée le 15 octobre dernier. L'entreprise a précisé que le conteneur était doté d'un GPS, ce qui permettra aux enquêteurs de préciser l'itinéraire emprunté.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter