Royaume-Uni : une nouvelle réunion pour préparer le jour où Elizabeth II décédera

DirectLCI
ROYAUTÉ - Une réunion s'est tenue à Londres pour préparer au mieux le jour où la reine décédera. S'il ne s'agit pas d'une première, elle coïncide avec une absence remarquée d'Elizabeth II pour raison de santé.

En anglais, "Castle Dove" signifie "la colombe du château". C'est aussi le nom de code derrière lequel se cache le dispositif qui sera mis en place au Royaume-Uni le jour de la mort de la reine Elizabeth II. Des funérailles nécessitant une organisation millimétrée, raison pour laquelle les ministres se sont prêtés à une simulation.


C'est ce que révèle le Times, cette semaine. Selon le quotidien, les ministres britanniques se sont discrètement retrouvés le 28 juin pour se préparer aux suites du décès de la souveraine, aujourd'hui âgée de 92 ans. La réunion, orchestrée par David Lidington, un adjoint de Theresa May, s'est déroulée au palais de Whitehall. Il y a notamment été question des préparatifs pour le "jour d'après." Notamment le déroulé des dix jours de deuil.

Cette réunion n'était pas une première : en moyenne, il y en a deux par an. Sauf que celle-ci s'est déroulée alors que la souveraine, souffrante, a annulé la semaine dernière un service religieux à la cathédrale Saint Paul de Londres pour le 200e anniversaire de l'Ordre de Saint Michel et Saint George. De quoi attiser les spéculations sur son état de santé : Elizabeth II ne manque en effet que très rarement des événements officiels, la dernière fois remontant à la fin de l'année 2016 lorsqu'un gros rhume l'avait tenue éloignée de la messe de Noël.


La reine honore chaque année des centaines d'engagements. Mais, depuis quelque temps, elle a décidé de lever le pied, abandonnant le patronage d'organisations de bienfaisance au profit de son fils, le prince Charles, et ses petits-enfants, William et Harry, qui la secondent de plus en plus dans ses fonctions de représentation. Son époux, le prince Philip, 97 ans, a lui décidé de prendre sa retraite l'été dernier. Au printemps, Elizabeth II a subi avec succès une opération de la cataracte.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter