Royaume-Uni : une panne géante plonge momentanément les transports de Londres dans le noir

International
DANS LE NOIR - Le sud-est du Royaume-Uni et sa capitale ont connu une panne électrique d’ampleur ce vendredi 9 août à cause d'un problème sur le réseau national. Pendant près d'une heure, les trains étaient à l'arrêt et les Londoniens plongés dans l'obscurité.

Gares à l’arrêt et feux de signalisation éteints. Et ce en pleine heure de pointe. C’est ce qu’ont subi les habitants de Londres et du sud-est du Royaume-Uni ce vendredi 9 août à cause d’une panne électrique d’ampleur. D’après la compagnie d’électricité Northern Powergrid, dont 110.000 clients ont été touchés, la coupure a débuté à 17h10, heure locale, et tout était revenu à la normale dans les environs de 18h (19h en France). A 18h30 locales, l'opérateur britannique a fait savoir que le problème était résolu, affirmant qu’il avait été causé par l’arrêt de deux groupes électrogènes. 

Des difficultés dans les gares et sur les routes

Si la coupure de courant a duré moins d’une heure, elle a cependant provoqué de nombreuses complications, notamment dans les transports en commun et sur les routes. La police britannique des transports (BTP) a ainsi du mobiliser des agents dans plusieurs gares du pays en raison des perturbations. Plongés dans le noir le plus total, les usagers du métro ont parfois du quitter les rames, comme en témoignent de nombreux tweets

A l’extérieur, où il faisait encore jour, la coupure a engendré des scènes "apocalyptiques" sur les routes à cause des feux de circulation qui ne fonctionnaient plus. C’est en tout cas ce que décrit une jeune femme citée par le média ITV.com. "Tous les feux étaient éteints, mais la police n’était pas présente. Il était dangereux de traverser  et les voitures ne s’arrêtaient pas. Je me sentais comme dans un film apocalyptique." 

Scott, lui, n’a pas pu profiter de la lumière du jour. Alors qu’il était à l’aéroport de Newcastle, l’électricité a été coupée pendant environ 15 minutes et l'endroit où il se trouvait alors ne laissait "pas pénétrer beaucoup de lumière extérieure". "Au début, c'était un peu inquiétant, d'autant plus que de nombreuses alarmes se sont déclenchées et que le personnel ne savait clairement pas ce qu’il se passait", a-t-il raconté. 


Mais alors que certains quittaient leur lieu de travail, d’autres ont été mis au chômage technique, comme le montre cet espace de travail vide où s'alignent les écrans éteints. 

Si les Britanniques ont perdu la lumière pendant quelques instants, ils n’ont pas perdu leur flegme pour autant. Sur Twitter, la panne a rapidement été commentée. Et juxtaposée à la saga autour du Brexit, images du nouveau Premier ministre, Boris Johnson, à l'appui.

"Est-ce que quelqu’un a essayé de réparer la Grande-Bretagne en l'éteignant et l'allumant ?", ironise par exemple une ingénieure son, quand un autre écrit : "Le Royaume-Uni frappé par une énorme métaphore".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter