Russie : accusé de tentative de corruption, un enseignant français détenu depuis mars attend son verdict

International
JUSTICE - Un Français accusé d'avoir voulu corrompre des policiers est en détention provisoire en Russie depuis le mois de mars. Une audience devait se tenir ce vendredi à Moscou pour statuer sur son cas.

Son "rêve" a tourné au cauchemar. Depuis cinq mois, Gurvan Le Gall est détenu à Moscou. Cet enseignant français, fondateur de l'école en ligne French Teachers expatrié en Russie est en effet accusé d'avoir voulu corrompre des policiers, des accusations qu'il réfute. Il devait être fixé sur son sort ce vendredi, selon le JDD.


Pour ce professeur de français, les ennuis ont débuté au mois de mars. Selon la presse locale, il a été interpellé à la sortie d'un café où il était avec un ami russe. Les policiers auraient constaté, à l'occasion d'un contrôle d'identité, que cet homme de 40 ans ne s’était pas enregistré auprès du service d’immigration, démarche obligatoire pour tous les étrangers en Russie. D'après les autorités, il aurait proposé un pot-de-vin de 15.000 roubles (environ 200 euros) aux policiers.

Un coup monté ?

Faux, assure sa défense. Selon l'école de cours de français en ligne dont il est le fondateur à Samara, près de Togliatti, Gurvan Le Gall a simplement demandé aux policiers le "respect de ses droits". Il "était toujours scrupuleux en ce qui concerne les documents administratifs", ajoute l'école French Teachers dans un message diffusé sur les réseaux sociaux, appelant à sa libération. Selon un récit du Figaro, l'enseignant aurait passé une heure et demie à discuter avec les policier "pour tenter de comprendre" ce qu'il lui était reproché. 


D'après son avocat, son ami lui aurait conseillé de payer immédiatement une amende. Un geste qui aurait été interprété comme une tentative de pot-de-vin par les policiers. Selon le JDD, l’avocat de l'enseignant estime que l’ami russe "serait complice d’un coup monté" et dénonce "un manque de soutien de la part de la diplomatie française". En juin, le dossier avait pourtant été évoqué par Edouard Philippe, quand le Premier ministre avait reçu son homologue Dmitri Medvedev en France.


Originaire du Havre (Normandie, ouest de la France), Gurvan Le Gall affirme avoir "réalisé son rêve" en s'installant en Russie, selon le site de son école. Il risque huit ans de prison.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter