Empoisonnement d'Alexeï Navalny : la France dénonce un "acte criminel"

Empoisonnement d'Alexeï Navalny : la France dénonce un "acte criminel"

DIPLOMATIE - La France a dénoncé mardi l'"acte criminel" perpétré à l'encontre d'Alexeï Navalny, victime d'un empoisonnement selon l'Allemagne. Le Quai d'Orsay réclame aux autorités russes une "enquête rapide et transparente".

"La France exprime sa profonde préoccupation devant cet acte criminel perpétré à l'encontre d'un acteur majeur de la vie politique russe." C'est par ces mots que Paris a réagi ce mardi à l'empoisonnement perpétré à l'encontre de l'opposant russe Alexeï Navalny, victime d'un empoisonnement selon l'Allemagne. 

Estimant que "les responsables de cet acte devront être identifiés et traduits devant la justice", le Quai d'Orsay juge en outre "indispensable que les autorités russes diligentent une enquête rapide et transparente qui permette d'établir les circonstances dans lesquelles cet acte a été commis".

Toute l'info sur

Navalny-Poutine : le conflit sans fin

Lire aussi

Paris réitère par ailleurs sa volonté d'apporter à l'opposant ainsi qu'à ses proches son "appui dans ces circonstances difficiles".

"Une piste parmi d'autres", selon le Kremlin

Peu avant cette communication de la diplomatie française, le Kremlin avait jugé hâtives les conclusions des médecins allemands ayant conclu à l'empoisonnement d'Alexeï Navalny. "Nous ne comprenons pas cet empressement chez les collègues allemands", a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine, selon qui l'empoisonnement "est une piste parmi d'autres. Mais il y a beaucoup d'autres pistes médicales".

L'opposant était toujours ce mardi en coma artificiel, dans un état grave, même si sa vie n'est pas en danger. Les médecins de l'hôpital de la Charité de Berlin se  sont refusés à tout pronostic quant à l'évolution de son état de santé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Déconfinement : les pistes du gouvernement

Mise au point du Dr Kierzek à propos de la déclaration du PDG de Pfizer sur la nécessité de recevoir une troisième dose de vaccination

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

La comédienne britannique Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders") est décédée à l’âge de 52 ans

Lire et commenter