Russie : la police enquête sur un concours qui paye pour des selfies… avec des cadavres

Russie : la police enquête sur un concours qui paye pour des selfies… avec des cadavres

DirectLCI
SELFIES - Les autorités s'intéressent à un concours organisé sur le Facebook russe, qui promet des récompenses de quelques dizaines d'euros pour des photos prises avec des morts.

De 1000 à 5000 roubles (13 à 68 euros). C'est la récompense que proposent les organisateurs d'un concours sur VKontakte, le Facebook russe. Le principe est simple : prendre le meilleur ie… avec un cadavre. Et le sourire, s'il vous plaît, puisque pour reprendre l'expression des organisateurs, "les morts sont partis dans un monde meilleur". 500 personnes se sont déjà inscrites sur la page, qui offre notamment une prime de 5000 roubles pour la meilleure photo prise avec le cadavre d'une fillette de 13 ans, décédée la semaine dernière dans un accident de voiture survenu dans le nord de la Russie.

Mais l'initiative n'est pas du tout pour plaire aux familles des victimes, ni de la police, qui tente de retrouver les inventeurs de ce concours de mauvais goût. Les proches de la fillette craignent ainsi de voir la cérémonie perturbée par des gêneurs, à la recherche d'un peu d'argent facile. De quoi mettre les autorités sur le qui-vive : "Nous cherchons à comprendre les circonstances entourant ces articles et essayons de savoir si un groupe ou une personne en particulier est derrière cela", explique Alexandre Chidioussov, un porte-parole de la police locale. Selon lui, l'enquête vient de commencer et il est encore trop tôt pour connaître les éventuelles sanctions pesant contre les administrateurs du groupe.

"Changer les mentalités vis-à-vis de la mort"

Contacté par l'AFP, l'un des organisateurs du concours, qui affirme s'appeler Alfred Poliakov et être âgé de 28 ans, se défend de toute fascination morbide : "Nous avons créé ce groupe pour changer les mentalités vis-à-vis de la mort. La mort est le commencement d'une nouvelle vie", a-t-il déclaré par téléphone, précisant avoir ouvert cette page il y a un mois. Une vision des choses qui pourrait bien lui valoir quelques ennuis judiciaires…

A LIRE AUSSI
>> MasterCard veut vous faire payer en ligne avec un ie
>> Attentat en Tunisie, le ie macabre qui choque les Britanniques
>> Il prend un ie avec la dépouille de son grand-père

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter