Fonte des glaces : la Russie annonce la découverte de cinq îles

International

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE - La fonte des glaces a provoqué l'apparition de cinq îles, ont confirmé les autorités russes. Elles ont été revendiquées par ces dernières.

Le réchauffement climatique peut réserver des surprises. Pour preuve, la découverte que les autorités russes ont réalisé au large l'archipel de Nouvelle-Zemble, qui sépare les mers de Barents et de Kara : cinq îles sont apparues, chacune de plusieurs centaines de kilomètres carrés.

L'existence de ces nouvelles "terres" n'est pas nouvelle : dans un communiqué envoyé par le ministère russe de la Défense, les autorités précisent que les îles ont été observées depuis 2016. Mais de récentes visites sur place, notamment pour effectuer des relevés topographiques, ont permis d'officialiser la découverte. Le 15 août dernier, une expédition s'est ainsi rendue sur l'une de ces terres. Les membres de l'expédition ont même laissé un "souvenir" : un compact-disc contenant la photographie des "premiers hommes à avoir découvert ces terres".

Voir aussi

"Rien d'extraordinaire"

Ces découvertes résultent de la fonte d'un glacier située dans la région de la calotte de Nansen. Dans une interview auprès de Newsweek, l'océanographe Tom Rippeth a expliqué que, aussi surprenante soit-elle, cette découverte n'a rien d'extraordinaire, un glacier étant une "rivière de glace transportant de la neige et de la glace des terres les plus hautes vers la mer".

Les scientifiques russes, eux, avaient informé du fait que le réchauffement climatique et la fonte des glaces, de l’ordre de dizaines de mètres par an, avaient contribué à l’émergence de nouvelles îles. Des îles aussitôt revendiquées par la Russie : "Comme l’a dit notre président [Vladimir Poutine], les frontières de la Fédération de Russie ne se terminent nulle part. Je pense que ces îles n’appartiennent à aucun État particulier et que personne ne viendra nous les réclamer. Et c’est très bien ainsi. Si nous les avons découvertes, les autres pays auraient pu le faire", a déclaré le vice-président de la commission de la Défense à la Douma, le parlement russe.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter