Russie : les avocats d'Alexeï Navalny réclament son transfert à Moscou "pour l'empêcher de mourir"

Russie : les avocats d'Alexeï Navalny réclament son transfert à Moscou "pour l'empêcher de mourir"

TRANSFÈREMENT - Alexeï Navalny est "très faible, il a du mal à s'asseoir et à parler", souligne ce mardi son avocate, qui réclame le transfert du principal opposant à Vladimir Poutine dans "un hôpital civil" de Moscou.

Prêt à sacrifier sa vie. L'opposant russe Alexeï Navalny, en grève de la faim contre ses conditions de détention, semble plus que jamais en danger de mort. "Il est très faible, il a du mal à s'asseoir et à parler", a déclaré, après lui avoir rendu visite, une de ses avocates Olga Mikhaïlova ce mardi. 

Selon elle, il "ne reçoit pas d'aide médicale" appropriée dans l'hôpital pour prisonniers tuberculeux où il se trouve, alors qu'il souffre d'une double hernie discale et de perte de sensibilité aux jambes et aux bras. Elle a réclamé son transfert immédiat "dans un hôpital civil" de Moscou "pour l'empêcher de mourir". Alexeï Navalny a cessé de s'alimenter depuis le 31 mars dernier. 

Toute l'info sur

Navalny-Poutine : le conflit sans fin

Sitôt rentré en Russie, après cinq mois de convalescence en Allemagne, suite à son empoisonnement en août 2020 par une substance chimique, il avait été arrêté en janvier sur le tarmac de l'aéroport. Il a été par la suite condamné à deux ans et demi de prison pour une affaire de fraude, remontant à 2014, dénoncée comme politiquement motivée. 

Pressions des États-Unis et de l'Europe

Le sort de l'opposant, et plus globalement les relations entre Bruxelles et Moscou, était au programme d'une réunion lundi des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne. Le diplomate en chef de l'UE, Josep Borrell, a rendu les autorités russes "responsables" de sa santé, tout comme plus tard le chef de la diplomatie britannique Dominic Raab.

Le conseiller à la sécurité nationale de Joe Biden a prévenu sur la chaîne américaine CNN qu'"il y aura des conséquences si M. Navalny meurt". Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a également évoqué la "responsabilité majeure" de Vladimir Poutine sur le sort de l'opposant. 

Lire aussi

Les alliés de Navalny ont appelé à manifester en Russie demain, le 21 avril, le même jour que le discours annuel du président Poutine devant les deux chambres du Parlement russe. Un duel politique à distance où Vladimir Poutine ne semble prêt à ne rien céder, peu de temps après avoir signé la loi lui permettant théoriquement de rester président de la Russie jusqu'en 2036.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le régulateur britannique recommande de limiter le vaccin AstraZeneca aux plus de 40 ans

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.