Russie : près de 1.400 arrestations pendant une manifestation réclamant des élections libres

International

POLICE - 1.373 personnes ont été arrêtées samedi à Moscou au cours d'une manifestation de l'opposition qui réclamait des élections libres, selon un bilan donné dimanche par l'ONG OVD-Info. Berlin a réclamé lundi leur libération.

Près de 1.400 personnes ont été arrêtées ce samedi dans la capitale russe. Ils participaient à une manifestation non autorisée de l'opposition pour réclamer des élections libres. Selon un bilan donné dimanche par l'ONG OVD-Info, spécialisée dans le suivi des manifestations, la police russe a arrêté 1.373 personnes qui manifestaient samedi, soit le plus grand nombre d'arrestations depuis le mouvement de contestation de 2012 contre le retour au Kremlin de Vladimir Poutine.

Sur plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, notamment par des médias russes comme la Novaya Gazeta, la police russe est filmée en train d'arrêter ou de frapper des manifestants.

L'Allemagne a appelé lundi la Russie à libérer ces manifestants, dénonçant un usage "disproportionné" de la force par les policiers russes. "Le gouvernement allemand attend la libération rapide des personnes arrêtées", a déclaré une porte-parole d'Angela Merkel, exprimant "l'inquiétude" de Berlin à leur égard. 

Lire aussi

L'enjeu : les élections municipales à Moscou en septembre

Les manifestants protestaient notamment contre l'exclusion de candidats de l'opposition lors des élections municipales de Moscou, qui auront lieu le 8 septembre, en raison de parrainages insuffisants. Plusieurs militants membres de l'opposition qui souhaitaient se porter candidats au conseil municipal, Ilya Yashin, Dmitry Gudkov, Lyubov Sobol et Ivan Zhdanov - un proche d'un des principaux opposants à Vladimir Poutine, Alexei Navalny - ont également été arrêtés avant la manifestation, avant d'être relâchés dans la journée. Navalny avait pour sa part été condamné mercredi à 30 jours de prison pour avoir appelé à un rassemblement interdit.

La police est entrée dans le studio vidéo de Navalny, alors qu'il diffusait la manifestation sur Youtube, et a arrêté le responsable du studio, Vladimir Milonov. Les forces de l'ordre ont également pénétré dans la web-TV russe Dozhd, qui couvrait aussi la manifestation, et ont convoqué sa rédactrice en chef, Alexandra Perepelova, pour être auditionnée.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter