Russie : une explosion sur une base militaire fait deux morts et provoque une "brève hausse" de la radioactivité

International

RUSSIE - Une explosion sur une base militaire située dans le Grand nord russe, a fait deux morts ce jeudi selon l'Intérieur. Conjointement, les capteurs de la ville la plus proche, Severodvinsk, ont enregistré une "brève hausse" de la radioactivité.

"Il n'y a pas de contamination radioactive, les niveaux sont normaux." Alors que le ton de l’armée russe se voulait rassurant ce jeudi 8 août après une explosion sur une base militaire, la mairie de Severodvinsk a, elle, indiqué deux heures plus tard que des capteurs de la ville avaient noté une "brève hausse" de la radioactivité. Cet accident a fait plusieurs blessés parmi les spécialistes sur place, dont deux sont décédés des suites de leurs lésions. 

L'explosion s'est produite sur la base militaire de Nionoska, ouverte en 1954 dans le Grand nord du pays, où des missiles balistiques sont notamment testés. Selon les informations du ministère de la Défense, retranscrites dans un communiqué transmis aux agences de presse russes, elle a eu lieu lors de l'essai d'un "moteur-fusée à ergols liquides". 

Lire aussi

Toutes les actions nécessaires ont été prises- Un porte-parole de la région d'Arkhangelsk

D’après les observations de la municipalité à 14H locales (midi en France), les doses de radioactivité n’excédaient pas les 0,11 microsievert par heure, soit bien en deçà de la limite réglementaire d'exposition (0,60 microsievert/h). On ne sait toutefois pas si ces données ont été récoltées au pic de la radioactivité désormais "revenue à la normale", selon le communiqué de la mairie, traduit par l'AFP.

Le porte-parole de la région d'Arkhangelsk, où se trouve la base de lancement, s’est lui aussi voulu apaisant, en assurant que "toutes les actions nécessaires ont été prises" et que "le système de santé est prêt à apporter de l'aide aux blessés s'ils se déclarent". 

Deux autres incidents cette semaine

Reste que cet épisode n’est pas un cas isolé. Depuis le début de la semaine, le pays de Vladimir Poutine connait une série d’accidents militaires. Une explosion a ainsi eu lieu ce lundi dans un dépôt de munitions. Si elle a causé un spectacle pyrotechnique impressionnant, envoyant des débris à des kilomètres à la ronde, elle a surtout coûté la vie à une personne et fait au moins huit blessés. D'après les autorités locales, près de 10.000 habitants avaient en plus reçu l'ordre d’évacuer la zone.

Selon le ministère de la Défense, cette explosion est due à une "erreur humaine", tout comme celle, dans la semaine, d'un autre dépôt de munitions dans la région de Krasnodar. Ce type d’événement est fréquent en ex-URSS, relève l’AFP. Ils seraient dus pour la plupart à des "négligences et au manque d'entretien" des stocks d'armes datant de la Guerre froide. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter