Russie : une fillette de 6 ans meurt ébouillantée pour sauver son petit frère

Russie : une fillette de 6 ans meurt ébouillantée pour sauver son petit frère
International
DirectLCI
HÉROÏQUE - En Russie, une fillette de 6 ans est morte dans des conditions terribles en sauvant son frère. Brûlée au troisième degré, elle n'a pas survécu à ses blessures.

Un geste héroïque, suivi d'un terrible drame. En sauvant la vie de son petit frère de 18 mois, une fillette russe de 6 ans, sérieusement brûlée, n'a pas survécu à ses blessures, rapportent plusieurs médias russes, cités par le Daily Mail .

Dans leur maison du village de Suuk-Chishma, situé dans l'ouest de la Russie, la petite Macha Yantuganova jouait avec son petit frère, alors que ses parents se trouvaient dehors. Le jeu a ensuite tourné au drame, lorsque le petit Dima s'est pris les pieds dans dans le câble de la bouilloire électrique. Sans hésiter, alors que l'eau se renverse sur la table, sa soeur se jette alors pour le protéger, se brûlant au troisième degré sur 60% de son corps.

La fillette n'aurait pas été secourue

Le terrible cauchemar ne s'arrête pas là pour cette famille russe. Après avoir tenté de joindre les secours, sans succès, la mère emprunte la voiture du voisin pour l'emmener à l'hôpital. Là encore, les secours ne sont pas au rendez-vous.

La mère aurait ainsi attendu une heure avant que ses enfants ne soient pris en charge. Les médecins auraient finalement soigné son fils avec de la pommade, avouant ensuite ne plus en avoir suffisamment pour la petite fille, qui décédera quelques heures plus tard, après avoir été placée en soins intensifs.

Un drame terrible mais évitable selon la mère. "Mon fils Dima était brûlé sur 40 % du corps mais il s’en est sorti car il a été soigné. Ma fille, elle, est morte car on ne l’a pas secourue", a-t-elle déploré dans les médias russes.

À LIRE AUSSI
>>
Bébé mort à Dieppe : le père l'a oublié dans sa voiture >> Paris : un nourrisson de 3 mois retrouvé mort dans une crèche

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter