Russie : Vladimir Poutine est réélu pour un 4e mandat avec 76.67% des voix

DirectLCI
RUSSIE - Des millions d’électeurs votaient dimanche pour une présidentielle. Poutine a largement remporté cette élection. Seul accroc à son sacre : l'opposition, qui dénonce déjà des fraudes visant à gonfler la participation et du coup, à légitimer un scrutin sans suspense.

Sans aucune surprise, Vladimir Poutine est à nouveau réélu. Le président russe, 65 ans, a remporté haut la main dimanche un quatrième mandat, lui permettant de demeurer au Kremlin jusqu'en 2024. Malgré des appels au boycott et l'absence total de suspense, la participation s'est élevée à 67,4%.


Selon la Commission électorale après le décompte de 99,80% des bulletins de vote, Vladimir Poutine a été réélu pour un 

quatrième mandat avec 76,67% des voix. Vladimir Poutine, conforté comme l'homme incontournable de son pays, a ainsi battu son score lors de la précédente élection de 2012 et fait mieux que ce que prévoyaient les sondages des dernières semaines.

Live

IRAN


Le président iranien Hassan Rohani a félicité son homologue russe Vladimir Poutine pour sa "victoire décisive" à la présidentielle de dimanche, en appelant à un renforcement des relations bilatérales, a indiqué le site de la présidence iranienne.


"Je suis certain que durant votre nouveau mandat, les relations entre nos deux pays se développeront de plus en plus", a écrit M. Rohani dans son message à Poutine.

ALLEMAGNE


Angela Merkel va féliciter Vladimir Poutine et évoquer les "défis" de leur relation (porte-parole).

Urgent

OFFICIELLE


Vladimir Poutine a été réélu pour un quatrième mandat avec 76,67% des voix lors de la présidentielle russe, a annoncé la Commission électorale lundi après le décompte de 99,80% des bulletins de vote.


Poutine, conforté comme l'homme incontournable de son pays, a ainsi battu son score lors de la précédente élection de 2012 et fait mieux que ce que prévoyaient les sondages des dernières semaines. La participation s'est élevée à 67,4%.

RÉACTION


Le président chinois Xi Jinping a adressé un message de félicitations à Vladimir Poutine qui vient tout juste d'être réélu président. L'occasion de rappeler l'osmose diplomatique qui lie les deux pays dont la relation "est à son meilleur niveau historique, ce qui constitue un exemple pour l'édification d'un nouveau type de relations internationales fondé sur le respect mutuel, l'équité et la justice", selon les mots de Xi Jinping . 

EMPOISONNEMENT


Poutine a nié en bloc les accusations concernant l'empoisonnement d'un ex-espion. "La première chose qui me vient à l'esprit, c'est que si un gaz chimique militaire existait, les gens seraient morts sur le coup. C'est évident", a assuré le président russe, qui a affirmé avoir été mis au courant de l'affaire par les médias. "La deuxième chose, c'est que la Russie ne dispose pas de ce type de moyens. Nous avons détruit toutes nos armes chimiques sous la supervision d'observateurs internationaux", a-t-il affirmé. Avant de tendre la main au Royaume-Uni : la Russie est "prête à coopérer" et à "participer aux enquêtes nécessaires (...) Pour cela il faut que la partie d'en face (les Britanniques, ndlr) soient aussi intéressés. Pour l'instant, nous ne le voyons pas". 

"CONFIANCE"


Voici la première réaction de Vladimir Poutine à sa réélection. 

Urgent

Selon Poutine, accuser la Russie concernant l'empoisonnement d'un ancien espion est infondé.  "Que quelqu'un puisse penser qu'en Russie quelqu'un se permettrait de faire de telles choses juste avant l'élection et la Coupe du monde de football, c'est absurde, du grand n'importe quoi, cela n'a pas de sens", a déclaré M. Poutine devant la presse après sa victoire à la présidentielle.

Urgent

 Après dépouillement de la moitié des bulletin, Vladimir Poutine est élu avec 75% des voix.

RÉACTION


Vladimir Poutine a réagi dimanche soir devant des centaines de moscovites, réunis place du Manège pour célébrer l'annexion de la Crimée. Sa victoire ? "J'y vois la confiance et l'espoir de notre peuple, nous allons travailler tout aussi dur, d'une manière tout autant responsable et efficace", a-t-il déclaré.

RÉSULTATS


Un plébiscite. En Crimée, péninsule ukrainienne annexée par la Russie il y a quatre ans, Vladimir Poutine a obtenu près de 92% des voix. Son score dépasse les 93% en Tchétchénie, république russe du Caucase tenue d'une main de fer par Ramzan Kadirov, selon des chiffres préliminaires.

FRAUDES


La présidente de la Commission électorale, Ella Pamfilova, a estimé que les irrégularités constatées "ont été relativement modestes", ajoutant que la CEC "n'a rien à cacher" et que le scrutin avait été transparent.


"Il y a eu moins de problèmes à cette élection qu'à la précédente, c'est un fait. Il y a eu moins d'irrégularités grossières", a de son côté commenté Ksénia Sobtchak.

CRIMEE


Quand deux actualités se télescopent... Des milliers de Russes sont rassemblés ce dimanche soir, place du Manège, près du Kremlin. Une fête en l'honneur de Vladimir Poutine ? Non. Mais la célébration de l'annexion de la Crimée, ilm y a quatre ans jour pour jour.

RESULTATS


Quid de la Crimée ? Vladimir Poutine obtiendrait 91,7 % des voix, selon des résultats préliminaires.

LE POINT SUR LES FRAUDES


L'ONG Golos, spécialisée dans la surveillance des élections et qui dresse une carte des fraudes sur son site internet, faisait état vers 18h00 de 2.709 cas d'irrégularités tels que du bourrage d'urnes, des cas de votes multiples ou des entraves au travail des observateurs.


Le mouvement du principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, qui affirme avoir dépêché plus de 33.000 observateurs dans les bureaux de vote, a rapporté des centaines de cas de fraudes, surtout à Moscou et dans sa région, à Saint-Pétersbourg et au Bachkortostan (1.200 km à l'est de Moscou).


Enfin, les observateurs du QG de campagne de Vladimir Poutine ont fait pour leur part état de 300 irrégularités.

COMPARATIF


Si les sondages oscillent entre 72% et 76%, seule certitude pour le moment : Vladimir Poutine s'est offert ce dimanche un plébiscite. Ces scores sont en effet supérieurs aux 63,6% obtenus en 2012.

Urgent

Selon un sondage effectué par l'institut public VTsIOM à la sortie des urnes, Vladimir Poutine est réélu pour un 4e mandat avec 73,9% des voix. Selon l'institut FOM, il obtient 76,3 % des voix. Troisième sondage, celui de la Commission électorale centrale qui donne Vladimir Poutine réélu avec un score de 71,97 %.

En deuxième position, le candidat du Parti communiste Pavel Groudinine a obtenu 11,2% devant l'ultranationaliste Vladimir Jirinovski (6,7%) et la journaliste proche de l'opposition libérale Ksénia Sobtchak (2,5%) au terme d'une élection sans suspense, qui verra le président russe rester au pouvoir jusqu'en 2024.

URNES


Les bureaux de vote ont fermé à 20h00 (18h00 heure française) à Moscou et dans les grandes villes de Russie. Les bureaux de vote ont déjà fermé dans les régions orientales du pays. Au total, 110 844 277 électeurs russes étaient appelés aux urnes.

CANDIDATS


Selon le média russe Noveta Gazeta, la candidate Ksenia Sobtchak est arrivée au siège d'Alexey Navalny. Une rencontre sur laquelle pourrait aboutir à une annonce commune. Les deux personnalités ne sont guère proches : Ksenia Sobtchak a maintenu l'appel à participer au vote, ce qui n'a pas été le cas d'Alexeï Navalny, qui prônait un boycott.

SCRUTIN


Vers une participation en hausse ? A 18 heures, la participation s'établit à 52,71 %, selon la Commission électorale centrale. A savoir 4 points de mieux qu'en 2012, où elle s'était établie à 65,27 %.

DIPLOMATIE


Pour la première fois depuis son annexion en mars 2014, un scrutin se déroule en Crimée. Une initiative qui n'est pas du goût de la France : Paris a indiqué qu'elle ne reconnaissait pas la tenue de l'élection présidentielle sur ces terres.  "La France reste fermement attachée au plein rétablissement de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine dans ses frontières internationalement reconnues", souligne le ministère.


Des bureaux de vote devaient y être ouverts notamment dans les villes de Sébastopol et Simféropol. En réaction, l'Ukraine a averti vendredi qu'elle interdirait aux électeurs russes l'accès aux consulats de leur pays pour prendre part au vote, suscitant "l'indignation" de la Russie.

VOTE


Citoyen russe depuis quelques mois, Gerard Depardieu a voté ce dimanche depuis Paris. 

FRAUDES


L'élection semblant jouée d'avance aux yeux de nombreux Russes our doper le taux de participation à Iakoutsk, dans l'Extrême-Orient russe, "on a promis aux électeurs des poulets" en échange de leur vote, a ainsi rapporté Ivan Jdanov, juriste de l'équipe de Navalny. Des coupons de réductions pour des produits alimentaires, des "médailles", des sandwichs ou encore des billets pour des concerts ont aussi été distribués aux électeurs, selon des témoignages diffusés sur les réseaux sociaux

CHIFFRES


Plus de 107 millions d'électeurs sont appelés aux urnes. L'agence publique TASS a fait état de taux de participation dépassant 60%, voire 70%, dans l'Extrême-Orient russe, où le vote s'est terminé plus tôt compte tenu du décalage horaire.

POUTINE


A voté. Vladimir Poutine, interrogé sur le score qu'il jugerait satisfaisant, a répondu : "N'importe lequel, du moment qu'il me donne le droit d'exercer la fonction de président". "Je suis sûr du programme que je propose au pays", a-t-il ajouté, costume noir et cravate bordeaux, dans le bureau de vote numéro 2151, dans les locaux de l'Académie des Sciences de Moscou, où il a déjà plusieurs fois mis son bulletin dans l'urne ces dernières années.

CANDIDATS


Journaliste de télévision proche de l'opposition libérale, ex-star de téléréalité, Ksenia Sobtchak, 36 ans, a voté en fin de matinée. Son portrait à lire ici

FRAUDE


Le mouvement du principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, qui affirme avoir dépêché plus de 33.000 observateurs dans les bureaux de vote, rapporte également des centaines de cas de fraudes, surtout à Moscou et sa région, à Saint-Pétersbourg et en Bachkirie dans l'Oural.

FRAUDE


Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, a diffusé sur son compte Twitter une vidéo qu'il a présentée comme montrant un bourrage d'urne dans un bureau de vote

Après dépouillement de 99,8% des bulletins, M. Poutine a largement devancé son principal adversaire, le candidat du Parti communiste Pavel Groudinine, qui n'a récolté que 11,79% des voix, devant l'ultranationaliste Vladimir Jirinovski, à 5,66%, et la journaliste proche de l'opposition libérale Ksénia Sobtchak (1,67%).


"Nous allons travailler tout aussi dur, d'une manière tout autant responsable et efficace", a assuré M. Poutine à ses partisans, voyant dans sa victoire "la reconnaissance du fait que beaucoup de choses ont été faites dans des conditions très difficiles".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter