Ryanair : près de 400 vols annulés vendredi dont certains en France, pas d'indemnisation prévue

DirectLCI
TRANSPORTS - Le conflit social au sein de la compagnie aérienne atteint un nouveau cap ce vendredi, les pilotes allemands rejoignant la grève européenne. Des rotations en France sont d'ores et déjà annulées, vendredi 10 août.

Nouvelle journée compliquée en vue pour les usagers de Ryanair. 400 vols prévus ce vendredi ont été annulés, au départ et à destination de l'Allemagne. En cause : un conflit social qui prend de l'ampleur chez le géant du low-cost.


Dans le détail, 250 vols au départ et à destination de l'Allemagne sont annulés. Ceux-ci s'ajoutent aux annulations de 146 vols en raison de grèves de pilotes le même jour en Suède, en Belgique et en Irlande. Au total, 55.000 passagers sont concernés, dont 42.000 pour l'Allemagne, selon la compagnie qui a promis aux voyageurs lésés un changement gratuit de réservation. Parmi eux : sans doute quelques Français. La compagnie dessert plusieurs villes françaises. Le vol Berlin-Toulouse a été annulé, ainsi que le Francfort-Montpellier. De même que le Weeze-Béziers.

En vidéo

Ryanair : le bénéfice net annuel s'envole

Malaise au sein du groupe

Quelque 85% des 2.400 vols Ryanair doivent donc être assurés ce jour-là, a promis le transporteur. Les pilotes néerlandais de la compagnie rejoindront également la grève des pilotes. Pour l'Allemagne, 480 pilotes basés dans une dizaine d'aéroports allemands sont appelés par le syndicat Vereinigung Cockpit (VC) à cesser le travail vendredi. 


La compagnie voit se multiplier les mouvements sociaux. Fin juillet, elle a affronté une grève sans précédent de la part de son personnel de cabine en Espagne, Italie, Portugal et en Belgique. Ryanair avait alors dû annuler près de 600 vols, touchant quelque 100.000 passagers. Cette fois-ci, le conflit s'étend à l'Allemagne : "Nous ne voyons pas, chez Ryanair, la volonté de s'engager dans de réelles négociations salariales", a déclaré Martin Locher, président de VC qui demande de meilleures conditions contractuelles et une hausse des salaires. "Nos pilotes en Allemagne ont d'excellentes conditions de travail. Les salaires peuvent atteindre 190.000 euros par an et sont en moyenne de 150.000 euros par an. Ils ont reçu 20% d'augmentation de salaire cette année", a réagi le patron du marketing de Ryanair, Kenny Jacobs.


Le mouvement de vendredi est la première grève de pilotes à secouer la compagnie dans plusieurs pays en même temps. Le malaise au sein du groupe a éclaté au grand jour à la suite d'un sérieux problème de planning de pilotes en septembre 2017, qui a entraîné un grave conflit et des annulations portant sur 20.000 vols dans les mois suivants. Cette crise a poussé Ryanair à négocier un virage à 180 degrés en entamant des pourparlers avec des syndicats dans plusieurs pays, alors que la compagnie avait toujours refusé de les reconnaître.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter