Sauvetage dans une grotte en Thaïlande : ce que les médecins vont examiner en premier chez les enfants secourus

International
SOINS - Ils ont été pris en charge dès leur sortie de la grotte. Après un sauvetage périlleux mais réussi, quatre des douze enfants ont été extraits de la grotte, où ils étaient piégés, par les secouristes. Très affaiblis, ils ont été remis immédiatement aux mains des médecins.

Leur évacuation a été couronnée de succès. Ce dimanche, une équipe de treize plongeurs s’est relayée sans relâche pour extraire quatre des douze enfants piégés dans la grotte, en Thaïlande, depuis deux semaines. Alors qu’ils ne savaient pas nager, ils ont dû avancer de façon totalement immergée sur une longueur d’un kilomètre dans les boyaux des cavités. Chacun d’entre eux a été équipé d’un masque à oxygène lui couvrant le visage et a été guidé par deux plongeurs. A leur sortie, les enfants, très affaiblis, ont immédiatement été pris en charge par les secours et transportés à l’hôpital de Prachanukroh.

Des dégâts physiques et psychologiques

Sur place, les médecins vont tout d'abord examiner leur souffle pour voir s’ils manquent potentiellement d’oxygène, rapporte CNN. Selon les autorités, la cavité, où les enfants s’étaient réfugiés, ne contenait plus que 15% d’oxygène vendredi. Leur dénutrition et déshydratation, ainsi les séquelles relatifs à leur long enfermement, seront traités dans un second temps.


Mais selon France Rocours, médecin référent au sein  de la commission secours de la Fédération française de spéléologie (FFS), les  complications ne seront que de court-terme. "Dysenterie ou gastro-entérite si l’eau était infectée, faiblesse musculaire, et une demi-journée pour se réhabituer à la lumière."

Commencera ensuite un long travail de prise en charge psychologique. "Un même événement va être vécu de façon très différente selon les personnes en fonction de leur passé, de leur culture, de la façon dont elles ont été entourées, explique sur LCI le psychiatre Samuel Lepastier. Et malheureusement, ceux qui étaient les plus forts au départ vont sortir renforcés alors que ceux qui était les plus faibles risquent d'être traumatisés pendant une longue période. Il faut voir aussi que le traumatisme, si traumatisme il y a, se déroule toujours en deux temps : un traumatisme immédiat qui peut être surmonté ou enfoui et une résurgence à l'âge adulte."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Thaïlande : le sauvetage des enfants piégés dans une grotte

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter