"Sauvetage" de la fillette Frida Sofia après le séisme : la fausse information qui fait polémique au Mexique

"Sauvetage" de la fillette Frida Sofia après le séisme : la fausse information qui fait polémique au Mexique

FAKE NEWS - Alors qu’ils avaient annoncé son sauvetage, les autorités mexicaines ont finalement démenti jeudi la présence d'une jeune fille vivante sous une école de Mexico, frappée mardi par un violent séisme. De quoi provoquer la colère des Mexicains. D’autant que cette histoire n’est pas sans rappeler celle du petit Monchito, survenue lors du tremblement de terre de 1985. Explications.

Son sauvetage avait donné du baume au cœur à tout un peuple. Sauf qu’il s’agit d’une fausse information. Alors que le dernier bilan du séisme au Mexique fait état de 273 morts, la Marine mexicaine a annoncé que la jeune Frida Sofia "n'existait pas". Pour rappel, de nombreux médias (dont LCI) avaient relayé jeudi le sauvetage de cette fillette de 12 ans piégée sous les décombres de l’école "Enrique Rebsamen", localisée à Mexico. Mais son nom ne figure même pas sur les listes d’élèves, assurent les autorités, citées par le média Infobae, qui couvre l’actualité de l’Amérique latine. 


Selon la Marine, le dernier survivant possible de l'école est en réalité un adulte. Mais comment une histoire erronée a-t-elle pu défrayer la chronique ? La confusion, attribuée aux autorités et à la chaîne Televisa, a en tout cas déclenché un fort ressentiment dans l'opinion publique. "Les gens sont en colère. Frida était l'histoire", souligne Esteban Illades, rédacteur en chef du magazine mexicain Nexos, cité par The Guardian. "Nous avions déjà des niveaux extrêmement faibles de confiance interpersonnelle et institutionnelle", a déploré de son côté Rodolfo Soriano-Nuñez, sociologue de la ville de Mexico. 

En vidéo

Séisme au Mexique : angoisse et espoir face aux décombres d'une école

D’aucuns ont rapidement fait un parallèle avec une histoire similaire survenue lors du tremblement de terre dévastateur de 1985, relate Infobae. A l’époque, les autorités annoncent que Monchito, 9 ans, se trouve sous les gravats d’un immeuble de Mexico avec son grand-père, assurant même avoir communiqué avec le jeune garçon. L’information est relayée dans tout le pays et donne de l’espoir aux Mexicains meurtris par la catastrophe qu’ils viennent de subir de plein fouet. 


Mais au bout de deux semaines, seul le corps du grand-père est extrait des gravats. Aucune trace de Monchito. Depuis, personne n’a eu le fin mot dans cette histoire, certains affirmant que l’enfant est décédé, d’autres estimant qu’il n’a jamais existé. Selon Infobae, qui rapporte les conclusions de plusieurs psychologues dépêchés sur place à l’époque, cette confusion serait la conséquence d’un cas de psychose collective causée par le tremblement de terre. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Séisme meurtrier au Mexique

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter