Menace terroriste : comment apprendre à se défendre?

DirectLCI
PRÉVENTION - Face au terrorisme, les Français se montrent de plus en plus vigilants, mais cette menace est nouvelle pour le pays. A l'inverse, Israël enregistre 30 attentats par mois en moyenne depuis de nombreuses années. Une guerre sans fin qui a poussé la population et le gouvernement à être constamment en état d'alerte. Comment faire face à la menace ?

Les Français sont aujourd'hui conscients de la menace terroriste. Sans tomber dans la panique collective, des réflexes commencent à se mettrent à place. Selon Nicolas Comte, secrétaire général adjoint du syndicat Unité-SGP Police, les mesures de sécurité sont ainsi prises plus au sérieux. Dans les transports en commun ou lors d'un barrage, les citoyens intégrent de nouvelles habitudes. Une évolution essentielle, selon le policier. 

En vidéo

Menace terroriste : Le coordination entre la police et la population est essentielle pour assurer la sécurité, selon le policier et syndicaliste Nicolas Comte

"Ce n'est pas notre pays géographiquement qui est attaqué ce sont des valeurs", avance le psychiatre Serge Hefez, "les valeurs de la démocratie" telles que la liberté, la lutte contre le racisme, l'égalité homme/femme, la défense des homosexuels, le vivre-ensemble. La difficulté réside aujourd'hui à se regrouper autour de ses valeurs qui nous semblaient acquises. "Pour pouvoir se défendre, il faut savoir quelles valeurs on défend", explique-t-il et "le transmettre aux jeunes et aux moins jeunes." 

En vidéo

Menace terroriste : il faut se regrouper autour des valeurs à défendre, selon le psychiatre Serge Hefez

Serge Hefez appelle à la mobilisation collective. Même les plus jeunes sont invités à se montrer vigilants. Face à un jeune qui serait en face de radicalisation, l'effort collectif doit, selon lui, être centré sur le lien et non sur l'exclusion. Poussant plus loin son analyse, il estime d'ailleurs que les rassemblements, bien que dangereux, sont nécessaires pour conserver cette "chaleur commune".


Un sentiment que partage Philippe Lobjois. Pour ce grand reporter de guerre, habitué aux zones de conflit au Moyen-Orient,  la menace terroriste pousse les citoyens à la défiance et à la fracture, ce contre quoi il faut lutter. Il rappelle d'ailleurs que la France n'est une cible au hasard, mais qu'elle a été choisie pour sa large population musulmane. La division serait donc synonyme de défaite.

En vidéo

Menace terroriste : ne pas tomber dans le piège de la fracture

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter