Séisme en Albanie : le bilan passe à 51 morts, fin des opérations de sauvetage

L'Albanie frappée par un puissant séisme, quatre morts et 150 blessés
International

SÉISME - Le tremblement de terre de magnitude 6,4 qui a frappé l'Albanie dans les premières heures de la matinée, mardi 26 novembre, a fait 51 morts, selon un dernier bilan effectué par le Premier ministre Edi Rama, qui en a profité pour annoncer la fin des opérations de secours.

Le bilan du séisme qui a frappé cette semaine l'Albanie est passé à 51 morts, samedi 30 novembre, avec la mort d'une personne blessée ce mardi, à l'hôpital, a annoncé le ministère de la Défense. Dans le même temps, le Premier ministre Edi Rama, très ému, a déclaré la fin des opérations de sauvetage, en même temps qu'il lisait le nom des victimes.

 Du côté des blessés, environ 900 personnes ont été soignées, tandis qu'une quarantaine étaient toujours hospitalisées. 5000 personnes ont été délogées du fait de cette catastrophe. Le séisme avait commis des dégâts "considérables", avait prévenu rapidement le ministre de la Défense, après avoir touché une région au nord-ouest de Tirana, peu avant 2h du matin, mardi 26 novembre.

"Une tragédie de la vie"

M. Rama a manifesté sa "profonde gratitude" envers les équipes de secouristes d'Albanie et d'autres pays d'Europe qui ont permis de sauver une cinquantaine de personnes dans les décombres. Ce vendredi, il était venu rendre visite à des secouristes français à Durres, une ville côtière du pays. "Il y a deux semaines, les champions du monde de foot étaient en Albanie et c'était la fête du sport", avait-il tweeté en français, en allusion à un match dans le cadre des qualifications pour l'Euro-2020. "Deux semaines après s'abat sur nous une tragédie de la vie et les champions du monde dans le sauvetage de la vie des autres sont en Albanie. A jamais reconnaissants".

D'une magnitude de 6,4, ce tremblement de terre est le plus fort qu'ait connu ce pays des Balkans depuis des décennies. Ce séisme a provoqué des scènes de panique à Tirana et dans la ville côtière de Durrës, où un immeuble s'était effondré.

Un séisme suivi de plusieurs répliques

L'épicentre de cette secousse se situait en mer Adriatique, à 34 km au nord-ouest de Tirana, à une profondeur de 10 kilomètres, selon le Centre sismologique euro-méditerranéen. Ce tremblement de terre a été suivi quelques minutes plus tard de plusieurs répliques, notamment une de magnitude 5,3, selon le Centre sismologique euro-méditerranéen. La première secousse a été ressentie à travers les Balkans, à Sarajevo (près de 400 km), en Bosnie, ou encore à Novi Sad (près de 700 km), en Serbie, selon les médias et les alertes publiées par des habitants sur les réseaux sociaux.

Les Balkans sont une zone de forte activité sismique et les tremblements de terre y sont fréquents. La même région d'Albanie avait été secouée en septembre par un séisme de magnitude de 5,6, qualifié par les autorités de plus fort tremblement de terre des "20 à 30 dernières années".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter