Australie : un rare séisme sème la panique à Melbourne

Paris : une automobiliste percute quatre piétons sur les Champs-Elysées

SECOUSSE - Aucun blessé ni dégât important n'a été constaté après le séisme qui a touché une région peu habituée aux tremblements de terre.

Un séisme d'une magnitude 5,9 a frappé mercredi vers 1 heure la région de Melbourne en Australie, selon l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS). Il avait d'abord été évalué à 5,8, puis rapidement révisé à 5,9. Une réplique de magnitude 4 s'est également fait ressentir peu après. 

Lire aussi

Aucune victime ni dégâts importants ne sont à déplorer, d'après le Premier ministre Scott Morrisson. Actuellement à New York, celui-ci a tout de même reconnu l'aspect "très perturbant" du séisme pour les habitants. "J'étais assis au travail à mon bureau, il m'a fallu un certain temps avant de comprendre ce que c'était", a témoigné Mark Holcombe, le maire de Mansfield, au micro de la chaîne ABC. De nombreux habitants sont sortis paniqués de leur immeuble et les secours ont reçu des appels à l'aide de personnes situées jusqu'à 700 kilomètres de l'épicentre du séisme qui s'est produit à une dizaine de kilomètres de profondeur. 

Les séismes de cette force sont assez inhabituels dans cette région. Il s'agit d'ailleurs du plus gros séisme produit dans le sud-est de l'Australie depuis des années selon Mike Sandiford, géologue à l'université de Melbourne. Pour ce scientifique, "plusieurs centaines" de répliques vont encore avoir lieu, mais seulement une dizaine pourraient être ressenties par les habitants.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Squid Game" : faut-il vraiment craindre un phénomène d'imitation dans les cours de récré ?

Covid-19 : que contient le projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire, débattu à l'Assemblée mardi ?

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

VIDÉO - Covid-19 : le relâchement des gestes barrière fait des ravages au Royaume-Uni

Covid-19 : hospitalisations, taux d'incidence... faut-il s'inquiéter du léger rebond des indicateurs ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.