Séismes en Californie : "L'épicentre du futur 'Big One' va générer des secousses plus soudaines et violentes"

International
EXPLICATIONS - Un puissant séisme de magnitude 6.4 a secoué la Californie, dans la nuit du 4 au 5 juillet. Il a été suivi par une seconde secousse encore plus violente samedi. Ressentis dans un vaste périmètre, ces tremblements de terre ont ranimé le spectre du "Big One", un méga-séisme potentiellement dévastateur tant redouté dans l'Ouest américain. Les explications de Lucile Bruhat, géophysicienne au Laboratoire de géologie de l'Ecole normale supérieure de Paris.

Dans la nuit du 4 au 5 juillet, la Californie a été secouée par un tremblement de terre de magnitude 6.4. Quelques blessés ont été recensés mais aucun dégât majeur n'est à déplorer, selon le bilan des secours. L'épicentre a été localisé dans la région de Searles Valley, dans la partie méridionale de la Californie, une zone peu urbanisée située à environ 240 km au nord-est de Los Angeles, selon des données actualisées par l'Institut de géophysique des États-Unis (USGS). 


Ce séisme, ressenti sur un vaste périmètre, a ranimé le spectre du "Big One", ce tremblement de terre potentiellement dévastateur que craignent les habitants de Los Angeles. Pour essayer de comprendre d'où vient cette crainte et savoir si la Californie est préparée à ce méga-séisme, nous avons demandé son éclairage à Lucile Bruhat, géophysicienne au Laboratoire de géologie de l'Ecole normale supérieure de Paris.


[MISE À JOUR : Un nouveau séisme a frappé la Californie samedi 6 juillet. De magnitude 7,1, il est le plus puissant jamais enregistré depuis 20 ans dans la région.]

LCI - Le séisme ressenti dans la nuit de jeudi à vendredi en Californie était-il important ?


Lucile Bruhat, géophysicienne au Laboratoire de géologie de l'Ecole normale supérieure de Paris : Oui, pour la Californie, un séisme de magnitude 6.4 reste un "gros" séisme. Les derniers séismes d'une telle amplitude en Californie du Sud remontent à 2010 (séisme de Baja à la frontière du Mexique) et 1999 (séisme d'Hector Mine). 


Doit-on s’attendre à des répliques ?


Oui, il y aura des répliques. En général, on s'attend à une réplique d'un ordre de grandeur inférieur à la magnitude initiale. Ici, cela correspond à une réplique de magnitude 5.4, puis dix de magnitude 4.4, puis cent de magnitude 3.4 et ainsi de suite. Ces répliques auront lieu dans les jours et semaines à venir. 

Certains ont cru qu’il s’agissait du Big One, est-ce légitime ?


Dans la ville de Los Angeles, le séisme a été ressenti comme un long roulis. Ce déplacement correspondant aux grandes longueurs d'ondes est typique d'un gros séisme distant. L'épicentre du futur Big One est censé être beaucoup plus proche, donc il générera des secousses plus soudaines et violentes dans la région de Los Angeles. 

On s'attend à ce que la faille de San Andreas génère ce grand séisme à tout momentLucile Bruhat

Pourquoi le sujet du "Big One" revient-il  à chaque tremblement de terre ?


Parce que, parmi les failles qui se trouvent en Californie, il y a en une en particulier qui a déjà produit des séismes de magnitude presque 8 : c'est la faille de San Andreas. En Californie du Sud, cette faille borde la région de Los Angeles et de Santa Barbara et s'active tous les 150-200 ans. Le dernier datant de 1857, on s'attend à ce qu'elle génère ce grand séisme à tout moment. Les scientifiques sont cependant incapables de dire quand exactement. 


Quand le dernier "Big One" a eu lieu, en 1857, la Californie du Sud était encore peu peuplée. Les géologues ont aussi identifié et daté des traces régulières d'anciens séismes sur la faille de San Andreas. Même si l'activité de la faille n'est pas complètement périodique, cela permet de confirmer l'activité de la faille et d'estimer un temps de retour moyen. 


Que représenterait le "Big One", par rapport à la secousse de cette semaine ?


On estime que le "Big One" sera d'une magnitude supérieure à 7, jusqu'à 8. Cela correspond à 20 à 50 fois plus d'énergie libérée lors du séisme. De plus, la faille de San Andreas étant beaucoup plus proche que la faille qui a produit le séisme d'hier, les secousses à Los Angeles seront beaucoup plus fortes et violentes. 

A quels dégâts doit-on s’attendre avec ce "fameux" Big One ? La Californie est-elle suffisamment préparée ?


Depuis 2008, la Californie s’entraîne à l'aide d'un scénario-type pour un magnitude 7.8. C'est le scénario "ShakeOut". Chaque année, des entraînements ont lieu pour éduquer les populations et les autorités à se préparer et à réagir face à un large séisme. On estime par exemple que la ville de Los Angeles risque de ne plus avoir d'eau et d'électricité pendant plusieurs jours en cas de "Big One". Comme on sait que le séisme est inévitable, il est préférable de s’entraîner régulièrement. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter