Selon le Kremlin, Fillon "l'ami de Moscou" entretient "d'assez bonnes relations" avec Poutine

DirectLCI
AMITIÉ DIPLOMATIQUE - Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a rappelé ce mardi que le président russe Vladimir Poutine conservait d'"assez bonnes relations" avec François Fillon, arrivé en France en tête du premier tour de la primaire de la droite et du centre.

La primaire de la droite et du centre sous l'œil de Moscou. "Nous surveillons avec une grande attention la primaire. La France est un partenaire avec qui nous avons de bonnes relations et avec qui nous pourrions avoir une bien plus grande coopération qu'aujourd'hui", a affirmé mardi le porte-parole du Kremlin.

Lire aussi

Par la voix de Dmitri Peskov, Vladimir Poutine a ainsi fait savoir qu'il était satisfait de la qualification surprise de François Fillon, qui a dominé dimanche le premier tour du scrutin avec 44% des voix. Le président russe a conservé d'"assez bonnes relations" avec le député de Paris,  et les deux hommes ont "eu des contacts assez poussés" lorsqu'ils étaient Premiers ministres respectifs de leurs pays, a rappelé Dmitri Peskov. 

Des liens politiques entre les deux hommes qui se sont tissés lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Dès 2008, Le Monde relate que  François Fillon pourra loger dans la résidence de Vladimir Poutine à Sotchi, et qu'il aurait même eu accès à sa table de billard. Toujours selon le quotidien, au lendemain de la défaite de la droite en mai 2012, le président russe aurait appelé le Premier ministre sortant. 


Après l'arrivée de la gauche au pouvoir en France en 2012, les liens ne se sont pas brisés. François Fillon est ainsi venu à différentes reprises en Russie, notamment en 2013 pour rencontrer le président Vladimir Poutine à sa résidence officielle de Novo Ogarevo, près de Moscou. Le député de Paris écrira d'ailleurs à propos de ces rencontres, dans son livre "Faire", paru en 2015 :  "Il ne nous déplaisait pas de nous voir". 

Poutine n’est pas un interlocuteur facile. Il peut être brutal, provocant, d’une immense mauvaise foi ; mais, au bout de la négociation, il tient tous ses engagements. François Fillon, dans son livre Faire

De son côté, le sénateur et président de la commission des affaires étrangères de la Douma (Chambre basse du Parlement russe), Alexeï Pouchkov, s'est réjoui de la qualification au second tour de la primaire de François Fillon sur son compte Twitter (en russe). Le Monde rapporte ainsi qu'il qualifie cette première place "d’événement sensationnel". Pour l'homme politique russe, "si Fillon gagne, cela brisera le tandem Paris-Berlin sur la Russie. [Angela] Merkel restera pratiquement seule avec Varsovie et les pays baltes."

La presse russe dans son ensemble voit en François Fillon un "ami de Moscou" capable de restaurer les relations entre les deux pays et de lever les sanctions prises à l'encontre de la Russie après l'annexion de la péninsule de Crimée en 2014. 


La chaîne de télévision Rossiya 24 a ainsi évoqué un "nouveau séisme politique" après la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine. Elle a noté que François Fillon, "bienveillant envers la Russie", s'est entretenu avec Vladimir Poutine lorsqu'il était aux affaires "deux ou trois fois par an, le connaît bien et, même, le tutoie".

Lire aussi

En vidéo

Primaire à droite : sur qui François Fillon peut compter ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter