"S'en tirer après un meurtre", "Mein Kampf pour les enfants" : il gêne ses voisins de métro avec sa lecture

International
DirectLCI
CAP OU PAS CAP - Il a osé le faire. Un comédien américain s'est amusé à lire des faux livres aux titres plus loufoques et provocants les uns que les autres dans le métro new-yorkais. Et a filmé la réaction des passagers.

Qui n'a pas jamais été gêné de lire dans le métro, au vu et au su de tous, certains livres ? Comme la saga à l'eau de rose "Twilight" ou la trilogie sadomasochiste "50 nuances de Grey" ? Scott Rogowsky, lui, assume. Et la démarche, provocatrice, est surtout très drôle. Cet acteur américain s'est amusé à lire de gros (faux) livres aux titres très embarrassants dans le métro new-yorkais afin de filmer, à leur insu, la réaction des passagers, rapporte Slate.

Les manuels provoquent sans surprise l'étonnement de certains passagers. A l'exemple de "101 astuces pour allonger son pénis à la maison, au bureau ou dans les transports", ou encore un guide pour débutant de taxidermie humaine. D'autres font franchement rire, comme ce "Comment se retenir de péter". Certains des ouvrages avec lesquels l'acteur s'affiche en toute tranquillité interrogent quant à la crédibilité d'une telle publication : "Ce n'est pas du tout du porno, alors qu'est-ce que vous regardez ? Occupez-vous de vos oignons", ainsi que "Ce livre a une caméra intégré et Google est en train de vous photographier", dont la réalisation technique semble pourtant probable à l'ère de Big Brother.

"S'en tirer après avoir commis un meurtre"

Certains des livres que le comédien lit avec le plus grand sérieux suscitent parfois une forme d'indignation. Comme : "Si je l’avais fait, comment j'aurais mené les attaques du 11 septembre", titre un ouvrage avec en couverture le portrait de George W. Bush, président à l'époque des sanglants attentats de New York qui ont traumatisé le pays. Ou encore : "Comment humilier votre bébé, sept lois naturelles pour les mères qui allaitent". Mais aussi : "S'en tirer après avoir commis un meurtre pour les nuls", avec, en surtitre, "tout devient plus facile". Certains chapitres sont même présentés en couverture : "Déposer un corps à la hâte", "Manipuler un jury texan". Plus déroutant encore, à un autre moment, le comédien lit une version présentée comme étant pour enfants de "Mein Kampf".

D'autres titres sont plus en adéquation avec l'actualité américaine : "1000 endroits à voir avant d'être exécuté par Daech". Ou "Trump, l'art de baiser votre fille", présenté comme un best-seller national. Le grand favori de la primaire républicaine avait eu cette réflexion très dérangeante sur sa fille : "Si Ivanka n'était pas ma fille, je sortirais peut-être avec elle" .

"L'anulingus expliqué"

Un autre ouvrage fait référence à un véritable succès de cinéma : "Gone girl 2 : elle a encore plus disparu", en écho au thriller adapté sur grand écran avec Ben Affleck qui relate la fausse disparition d'une femme. En guise de présentation et d'incitation à la lecture, un faux commentaire d'un véritable écrivain : Salman Rushdie, auteur britannique qui a fait l'objet d'une fatwa et symbole de la lutte pour la liberté d'expression, qui n'a pourtant que peu de choses à voir avec cette fiction. Il préciserait : "Ouais, elle a vraiment disparu cette fois".

Quant au livre "L'anulingus expliqué", il est aussi agrémenté d'une fausse observation d'une véritable romancière. "Je ne pratiquerai plus jamais l'anulingus de la même manière !" présenterait la vraie Joan Didion, une essayiste américaine de 81 ans qui a remporté un célèbre prix de littérature pour l'un de ses écrits, bien loin de ce registre. Hilarant.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter