Serge Atlaoui ne figure pas sur la prochaine liste des exécutions

Serge Atlaoui ne figure pas sur la prochaine liste des exécutions
International

INDONESIE – Le Français Serge Atlaoui, condamné à mort à Jakarta pour trafic de drogue, ne devrait pas être exécuté en même temps que les neuf autres détenus condamnés à mort par le justice du pays.

Nouveau répit pour Serge Atlaoui. Alors que l'on craignait une exécution imminente du Messin de 51 ans condamné à mort en Indonésie pour trafic de drogue, les autorités ont annoncé samedi qu'il ne figurait pas sur la prochaine liste des condamnés à exécuter. Interrogé par l'AFP qui lui demandait si le Français allait être exécuté avec les autres étrangers, parmi lesquels deux Australiens et une Philippine, le porte-parole du parquet de Jakarta, Tony Spontana a répondu simplement: "non".

EN SAVOIR +
>> Pourquoi l'Indonésie est-elle si intransigeante envers les trafiquants de drogue ?
>>
Serge Atlaoui, ce Français sur le point d'être exécuté

Sur les dix condamnés à morts par la justice indonésienne, parmi lesquels huit étrangers, Serge Atlaoui est le seul à bénéficier du sursis. Si cette décision ne signifie pas encore qu'il est sauvé, elle permet au moins de lui octroyer un délai supplémentaire. Son avocate indonésienne a en effet saisi le tribunal administratif de Jakarta pour contester l'absence de motivation dans le rejet de sa demande de grâce . Le lobbying intensif du gouvernement français semble donc avoir porté -au moins en partie- ses fruits.

Ambassadeur rappelé, discussions commerciales suspendues

Après Manuel Valls vendredi, François Hollande est en effet monté au créneau samedi matin pour demander que Serge Atlaoui, qui a déjà passé 10 ans dans les geôles indonésiennes mais a toujours clamé son innocence, échappe à la peine de mort. "S'il est exécuté, il y aura des conséquences avec la France et l'Europe parce qu'on ne peut pas accepter ce type d'exécutions", a martelé le chef de l'Etat en marge d'une visite à Bakou, en Azerbaïdjan.

Le Président a ainsi menacé qu'"à tout le moins, nous rappellerons notre ambassadeur" à Jakarta, avant d'évoquer la possible suspension des discussions autour de coopérations envisagées lors d'une rencontre avec le président indonésien Joko Widodo lors du G20 de Brisbane (Australie) en novembre. "Nous comprenons que l'Indonésie veuille lutter contre le trafic de drogue mais, en l'occurrence, Serge Atlaoui a été un opérateur d'un laboratoire dont il n'imaginait pas qu'il puisse fabriquer cette marchandise" et qu'il "n'avait pas de passé judiciaire", a souligné le François Hollande.

Manifestations à Paris et Metz

La mobilisation a également été forte dans la société civile pour obtenir la libération de Serge Atlaoui. Des manifestations sont organisées ce week-end à Paris et à Metz, à l'appel de plusieurs ONG dont l'association "Ensemble contre la peine de mort" . Cette semaine, Atlaoui a même reçu le soutien de la chanteuse indonésienne Anggun . Dans une lettre ouverte adressée au président Widodo, elle lui demande d'accorder la grâce présidentielle au condamné français. "La peine de mort n’est en aucune façon une solution pour faire baisser la criminalité ou de nous protéger des maux qui rongent notre société", écrit-elle, expliquant vouloir "faire appel aux valeurs d’humanisme" du président indonésien.

EN SAVOIR +
>>
Sabine Atlaoui : "Mon mari se rapproche du peloton d'exécution, il y a urgence !"
>>
Laurent Fabius hausse le ton face à l'Indonésie


 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent