Empoisonnement d'un ex-espion russe : 500 personnes priées de laver leurs affaires personnelles

Empoisonnement d'un ex-espion russe : 500 personnes priées de laver leurs affaires personnelles

International
ROYAUME-UNI - Les autorités britanniques ont annoncé dimanche qu’une contamination limitée a été constatée dans le restaurant et le pub de Salisbury où se sont rendus l’ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille, empoisonnés le 4 mars. En conséquence, des centaines de clients sont invités à laver leurs affaires personnelles.

Une tentative d’assassinat qui empoisonne les relations diplomatiques entre Londres et Moscou. Une semaine après l’attaque contre un ex-agent double russe à Salisbury, Theresa May devrait sortir de son silence ce lundi : à l’issue d’une réunion du Conseil de sécurité, la Première ministre devrait – selon le Times - annoncer l'implication de la Russie dans cet incident. Un incident dont les conséquences ne concernent pas seulement l’ancien espion et sa fille.


Les autorités ont en effet annoncé dimanche que des traces de contamination à l’agent innervant utilisé dans la tentative d’assassinat ont été retrouvées dans un restaurant et un pub de Salisbury. Les clients, jusqu'à 500, s'étant rendus dans l'établissement le jour ou le lendemain de l'empoisonnement ont été invités par les autorités sanitaires à laver leurs affaires. Selon la BBC, des traces de la substance toxique ont été décelées sur et autour de la table où ont déjeuné Sergueï Skripal, 66 ans, et sa fille Youlia, 33 ans, le 4 mars avant d'être retrouvés inconscients sur un banc de la ville où habite l'ex-agent double.   

En vidéo

Ex-espion russe: un pub et un restaurant de Salisbury contaminés

Nettoyer leurs vêtements dans un lave-linge

"Il peut y avoir un très petit risque pour la santé associé à un contact répété avec des affaires ayant pu être contaminées", a expliqué Jenny Harries, directrice médicale adjointe de Public Health England, tout en assurant que les dangers pour le grand public étaient "faibles". "A titre de précaution", elle a invité les clients ayant fréquenté les établissements entre le dimanche 4 mars à 13h30 et leur fermeture le lendemain à nettoyer leurs vêtements dans un lave-linge. Ceux ne pouvant être lavés qu'à sec doivent être placés "dans deux sacs plastiques fermés" et "conservés de manière sûre" jusqu'à nouvel ordre. Pour les autres objets, comme les téléphones portables et sacs à main, il faut utiliser des lingettes ou, si ce n'est pas possible, les nettoyer manuellement à l'eau savonneuse. 


Les victimes, elles se trouvaient dimanche dans un état "critique mais stable" en soins intensifs. Le policier hospitalisé après son intervention est "conscient" mais également "dans un état grave mais stable". Reste à savoir comment ont-ils été visés : Sergueï Skripal et sa fille ont-ils été empoisonnés dans le pub ou le restaurant, désormais fermés pour une durée indéterminée ? Ont-ils été suivis au cours de leurs déplacements ? Le poison se trouvait-il dans un colis livré à domicile ou dans un bouquet de fleurs déposé au cimetière de Salisbury où reposent des parents ? Ou bien Youlia a-t-elle introduit elle-même l'agent innervant au Royaume-Uni en apportant de Moscou un "cadeau offert par des amis" en rendant visite à son père ? C'est une enquête "complexe", a souligné dimanche le chef de la police de Wiltshire, Kier Pritchard. Des renforts militaires ont été dépêchés sur place pour déplacer des objets et des véhicules potentiellement contaminés. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Ex-espion russe empoisonné : une affaire au parfum de guerre froide

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter