Bolsonaro supprime de Facebook son commentaire offensant envers Brigitte Macron

International

Toute L'info sur

La forêt amazonienne touchée par des incendies ravageurs

DIPLOMATIE - Après la polémique suscitée par un commentaire Facebook insultant envers Brigitte Macron, le président brésilien Jair Bolsonaro a fini par supprimer le commentaire en question. Mais ses relations avec Emmanuel Macron restent tendues.

Le commentaire ne sera finalement resté en ligne que quelques jours. Le président brésilien Jair Bolsonaro a retiré de Facebook son message offensant pour Brigitte Macron, afin "d'éviter une mauvaise interprétation" (sic), a indiqué son porte-parole mercredi 28 août, dans un contexte de crise diplomatique entre le Brésil et la France.

Dimanche 25 août, le chef de l’Etat brésilien avait réagi à un post qui se moquait de l'âge et du physique de l’épouse du président français. La première dame apparaissait sur une photo désavantageuse, comparée à son homologue brésilienne, ce qui avait visiblement fait rire Jair Bolsonaro. Les deux couples partagent une différence d'âge comparable, le président brésilien étant plus âgé que son épouse quand c'est la première dame française qui est l'aînée du couple présidentiel. Interrogé à ce propos en conférence de presse, l'intéressé avait assuré dans un premier temps ne pas avoir voulu insulter Brigitte Macron, ni se montrer "vulgaire". De nombreux Brésiliens n’en ont pas moins été scandalisés de l’attitude de leur président, et ont demandé pardon au couple Macron via les réseaux.

Lire aussi

La suppression du commentaire polémique ne signifie pas pour autant que les relations entre les deux pays se sont apaisées. Jair Bolsanaro a en effet exigé mercredi qu’Emmanuel Macron "se rétracte" après que celui-ci l’a accusé de mensonge au moment du G20 d'Osaka, et s’est interrogé sur l'opportunité de conférer un statut international à la forêt amazonienne, au cas où les dirigeants de la région prendraient des décisions nuisibles pour la planète. "Nous pourrons nous parler quand il se sera rétracté après ce qu'il a dit contre ma personne", a déclaré le président élu en octobre 2018.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter