La célèbre "Afghane aux yeux verts" du National Geographic réfugiée en Italie

La célèbre Afghane aux yeux verts a été évacuée vers l'Italie après la prise de Kaboul par les talibans, a annoncé Rome le 25 novembre 2021.

AFGHANISTAN - Sharbat Gula, l'Afghane connue mondialement pour ses magnifiques yeux verts après la parution de son portrait dans la revue National Geographic en 1985, a été évacuée en Italie après la prise de Kaboul, a annoncé Rome ce jeudi.

Elle avait hypnotisé tous les lecteurs de la revue National Geographic il y a 30 ans. La célèbre "Afghane aux yeux verts" photographiée en 1984 dans un camp de réfugiés afghans au Pakistan par le photographe Steve McCurry a été évacuée vers l'Italie après la prise de Kaboul par les talibans.

"La ressortissante afghane Sharbat Gula est arrivée à Rome" après que le gouvernement italien a "facilité et organisé son transfert", précise un communiqué officiel.

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

Un retour à regret en Afghanistan en 2016

Cette mère de 4 enfants, analphabète, affirme être arrivée au Pakistan orpheline, quatre ou cinq ans après l'invasion soviétique de 1979, comme des millions d'Afghans qui avaient fui les combats de l'autre côté de la frontière. En 2016, elle a été renvoyée dans son pays, le Pakistan, accentuant à l'époque la pression sur les réfugiés afghans pour qu'ils quittent son territoire.

"Content d'avoir accueilli Sharbat Gula et sa famille de retour en Afghanistan", avait à l'époque écrit le président Ashraf Ghani sur son compte Twitter. "Sa vie nous a inspirés. Elle représente toutes les femmes courageuses de ce pays", a ajouté le chef de l'État afghan qui a donné une réception en son honneur au palais présidentiel et lui a promis un appartement meublé. De son côté, l'Afghane âgée d'environ 50 ans avait confié à l'AFP avoir le "cœur brisé" de devoir retourner dans son pays d'origine, où les talibans étaient à l'offensive face à un gouvernement affaibli. "J'avais décidé de vivre et de mourir au Pakistan, mais ils m'ont fait la pire des choses. Ce n'est pas ma faute si je suis né là-bas (en Afghanistan). Je suis déprimée. Je n'ai pas d'autre choix que de partir", avait ajouté Sharbat Gula.

Lire aussi

L'Italie, qui était avec les États-Unis, la Turquie, le Royaume-Uni et l'Allemagne, l'un des cinq pays les plus engagés au sein de la mission "Resolute Support" de l'Otan en Afghanistan, a évacué des milliers d'Afghans du pays après le retrait américain en août.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Limiter les interactions sociales", vaccination des 5-11 ans... les annonces pour faire face à la 5e vague

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.